Skip to content
S'équiper
abri de jardin pour stocker le bois de chauffage

Comment réussir la construction d'un abri à bois de chauffage ?

Lecture : 6 min
Difficulté

0

En plus d’apporter la chaleur nécessaire au foyer, un bois incandescent qui se consume dans l’âtre d’une cheminée ou à l’intérieur d’un poêle à bois est un spectacle des plus captivants.

Que vous achetiez des bûches prêtes à l’emploi pour alimenter votre chauffage ou que vous les coupiez vous-même, il vous faudra bien les stocker dans un endroit les préservant de l’humidité. Dans cette optique, la construction de votre propre abri à bois est une idée aussi pertinente qu’ambitieuse.

Comment mener à bien ce projet ? Bricozor vous explique de A à Z comment bâtir votre range-bûches extérieur !

Construction de l'abri-bûches : la préparation

Avant de commencer, posez-vous les bonnes questions pour être certain d’optimiser votre installation : quel emplacement choisir ? Un permis de construire est-il obligatoire ? Voici quelques éléments de réponse.

Où construire son range-bûches ?

Pour que votre future construction protège le bois efficacement, quelques points clés sont à considérer, notamment l’emplacement à lui réserver.

Afin de connaitre le positionnement idéal de la partie ouverte de votre abri à bois de chauffage, il est essentiel de savoir dans quelle direction souffle le vent dominant dans votre jardin. Cet aspect est d’autant plus important si vous ne souhaitez pas installer de mur de soutien à l’arrière de votre range-bûche.

Dans tous les cas, un positionnement côté sud de la partie ouverte est incontestablement la meilleure idée. De cette façon, la chaleur du soleil chassera l’humidité.

Important :

si vous optez pour une construction contre un mur ou une clôture, il est capital de conserver un espace d’une dizaine de centimètres afin de favoriser une circulation convenable de l’air. Par ailleurs, si votre abri-bûches jouxte le mur de votre habitation, l’inclinaison du toit doit s’opérer vers l’avant, de sorte que l’écoulement de l’eau de pluie s’effectue face à celui-ci.

Faut-il faire avoir un permis de construire ?

Rassurez-vous, dans la majorité des cas, vous n’aurez pas à demander un permis de construire. Tout dépend des dimensions de votre abri-bûches. Tout comme pour les abris de jardin, si la surface au sol dépasse les 20m², alors un permis de construire sera nécessaire. S’il se situe entre 5 et 20m² alors une simple déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie est à réaliser. En dessous de 5m², ce qui représente une grande majorité des abris, il n’y a pas besoin de déclaration. Dans tous les cas, pour aménager le jardin, vous devrez tout de même vous assurer de la conformité de votre installation, par rapport aux règles d’urbanismes de votre commune (Plan Local de l’Urbanisme / PLU), notamment concernant la hauteur de l’abri.

La hauteur autorisée varie selon l’emplacement dans le jardin. Cependant, la plupart du temps, une hauteur de 2,5 m est tolérée sans souci.

À noter :

selon l’endroit exact que vous choisirez pour votre abri à bois de chauffage, les réglementations d’urbanisme sont amenées à diverger, surtout si vous êtes situé dans un secteur protégé. Nous vous invitons à les consulter auprès de votre mairie pour être certain d’être en conformité.

La construction d'un abri à bois de chauffage pas à pas

Ces points fondamentaux maintenant éclaircis, il est temps d’entrer dans la concrétisation de ce projet de construction audacieux ! Pour l’exécuter en toute sécurité, rappelons que les EPI suivants sont indispensables :

  • gants et vêtements de protection ;
  • chaussures de sécurité ;
  • casque antibruit et lunettes de protection lorsque vous tronçonnez.

Outils et matériel nécessaires

Voici la liste du matériel dont vous aurez besoin :

  • des chevrons de 76 × 50 mm pour environ 23 mètres linéaire de longueur (épicéa ou pin) ;
  • des lattes en bois (69 × 22 mm) pour 51 m de longueur ;
  • des chevrons de 50×100 mm ou des bastaings de bois 50x150mm pour 3 m de longueur ;
  • des poteaux en bois carrés (22 × 22 mm) pour 7,5 m de longueur ;
  • six plots en béton pour terrasse (avec renfoncement prévu pour les poutres de 50 mm) ;
  • une tôle ondulée de 2200 × 1300 mm ;
  • des vis, rondelles et entretoises ;
  • des vis à tête fraisée de 4,5 × 50 mm, 3,5 × 40 mm et 6 × 100 mm ;
  • des pierres concassées ;
  • du gravier.

Attention :

assurez-vous que le bois choisi soit traité autoclave.

Les outils ci-dessous sont aussi exigés :

  • un tournevis manuel ;
  • une perceuse visseuse ;
  • un marteau ;
  • une tronçonneuse ;
  • une scie de jardin ou une scie égoïne ;
  • une équerre de charpentier ;
  • un mètre ;
  • un niveau à bulle ;
  • un établi ;
  • un crayon.

Étape 1 : la préparation du terrain

D’abord, nivelez le sol et débarrassez-le de toutes mauvaises herbes. Munissez-vous ensuite de piquets et de ficelle pour définir les contours de votre installation. Appliquez-vous à être précis dans vos mesures, sans quoi votre base serait caduque.

Étape 2 : la réalisation des fondations

Pour disposer d’un abri solide, il est impératif de construire des fondations qui le sont tout autant !

Pour poser les fondations, veillez à bien respecter ces étapes pas à pas.

  1. Creusez six trous de 30 cm de profondeur environ.
  2. Tassez bien la terre au fond des trous.
  3. Placez du gravier dans chacun d’entre eux sur 20 cm.
  4. Complétez avec des pierres concassées sur les 10 cm restants.
  5. Installez les six plots en béton sur le lit de pierres concassées (positionnés sur deux rangées).
  6. Ajoutez encore du gravier et des pierres concassées sur la périphérie des blocs pour combler les espaces.

Assurez-vous que les plots soient bien de niveau et que les chevrons ne touchent pas le sol une fois déposés dans les fentes de plots.

 

À noter :

il est tout à fait possible de réaliser vos plots en béton vous même. Pour cela, il vous faudra une bétonnières et les matériaux adéquats.

Étape 3 : la pose des solives

L’humidité étant le pire ennemi du bois, le plancher de l’abri ne doit jamais être en contact avec le sol. C’est tout l’intérêt des blocs de terrasse qui maintiennent un espace entre les solives et le terrain.

Pour la réalisation des solives, vous aurez besoin de couper trois poutres d’un mètre dans le bois de 50 × 100 mm. Puis, encastrez-les dans les rainures des blocs en béton (dans le sens de la longueur la plus courte).

À noter :

Dans l’hypothèse où les plots sont réalisés manuellement, utilisez également des pieds de poteaux en U à sceller lors du coulage du béton. Vous devrez peut-être adapter l’épaisseur de vos solives pour correspondre parfaitement à vos pieds.

Étape 4 : la construction de la charpente du plancher

Pour la réalisation de la charpente du plancher, munissez-vous d’une scie égoïne ou d’une tronçonneuse pour couper le bois de construction (76 × 50 mm). Il vous faut :

  • deux pièces de 1 m de long ;
  • trois pièces de 1,9 m de long.

Assemblez les morceaux de bois les plus longs entre les plus courts afin de constituer une charpente rectangulaire. Ensuite, vissez à l’endroit où les pièces de bois se rejoignent.

Il ne vous reste plus qu’à fixer votre charpente sur les solives préalablement construites avec des vis de 6 × 100 mm.

Attention aux fausses bonnes idées :

Ne prevoyez pas de mettre des panneaux ou des plaques sur le dessous ou même sur le côté de votre abri. L’air doit librement circuler pour assécher votre bois ou qu’il reste sec.

Étape 5 : la mise en place des montants

Pour assurer une inclinaison correcte du toit, coupez avec votre tronçonneuse le bois de construction (76 × 50 mm) aux dimensions suivantes :

  • deux pièces de 1350 mm pour les montants avant (en respectant une découpe d’un angle de 8° en haut) ;
  • deux pièces de 1225 mm pour les montants arrière (en appliquant une découpe d’un angle de 8° en haut).

Une fois les coupes achevées, vissez les montants sur les coins intérieurs de la charpente du plancher.

Attention :

nous avons choisi de construire un abri avec une inclinaison du toit vers l’arrière (les montants avant plus hauts que les montants arrière de 12,5 cm). Toutefois, comme nous l’avons précisé, les abris accolés à un mur doivent présenter une inclinaison du toit vers l’avant. À vous d’adapter votre abri DIY.

Étape 6 : la création du plancher

Avec les lattes de 69 × 22 mm, vous allez maintenant fabriquer un plancher en madriers pour assurer la solidité de votre abri.

Pour ce faire, procédez à la découpe de 23 pièces de bois mesurant un mètre de long. Puis, vissez-les de façon régulière sur la charpente. Pensez à créer des encoches pour que vos lattes s’imbriquent parfaitement autour des quatre montants.

Étape 7 : la réalisation des parois latérales

Pour fabriquer les deux parois latérales, utilisez le même bois que celui du plancher. Pour chacune d’entre elles, vous devrez scier huit pièces de bois de 74 cm de longueur.

Coupez ensuite quatre petits poteaux de section carrée (de 22 × 22 mm) :

  • deux poteaux avant de 130 cm ;
  • deux poteaux arrière de 120 cm.

Fixez horizontalement chaque latte sur les poteaux carrés avec des vis 4,5 × 5 mm en prenant soin de les espacer d’environ 6,5 cm.

Il ne vous reste qu’à assembler vos deux parois latérales sur les montants de l’abri qui commence à prendre forme !

Étape 8 : la fabrication de la paroi arrière

Bien qu’étant facultative, la réalisation d’une paroi arrière reste recommandée.

Pour la mettre en œuvre, la technique et le matériel sont similaires à ceux utilisés pour les parois latérales :

  • découpez 8 lattes de 1780 mm ;
  • fixez-les aux poteaux en bois carrés et espacez-les à des intervalles de 6,5 cm ;
  • installez la paroi à l’arrière.

Étape 9 : place à la construction du toit de l'abri à bois !

Saisissez-vous du bois de construction pour scier les poutrelles et les croisillons qui constituent la charpente du toit.

Voici les mesures du bois :

  • 2 pièces de 1900 mm ;
  • 1 pièce de 900 mm ;
  • 2 pièces de 1000 mm ;
  • 2 pièces de 925 mm.

Vissez la charpente du toit sur les montants de l’abri en bois en terminant par les croisillons.

Étape 10 : la fixation de la tôle

Avant de placer la tôle ondulée, coupez dans le bois de construction deux entretoises de 40 cm pour accroitre la résistance du toit et vissez-les à l’avant.

Il n’y a plus qu’à positionner et fixer la tôle sur la charpente du toit.

Voilà, votre range-bûches est maintenant terminé ! Vous pouvez enfin empiler votre bois dans votre construction, en veillant à ne pas trop serrer les bûches afin de favoriser la circulation de l’air.

Bien entendu, il s’agit là d’un exemple de range bûche maison. Vous pouvez adapter cette réalisation en fonction de vos particularités (terrain, taille, hauteur …). C’est l’avantage d’opter pour cette solution de stockage : tout est adaptable !

L'installation d'un abri à bois de chauffage en kit

Si la construction d’un abri à bois de chauffage vous semble trop ardue, ou que le temps vous manque, vous pouvez vous tourner vers une solution alternative : l’achat d’un kit complet à assembler ou déjà préassemblé.

Comment s'installe un abri-bûches en kit ?

Comme pour le montage d’un meuble, l’ensemble des planches et des visseries nécessaires vous sera fourni lors de l’achat. Vous n’aurez qu’à suivre les instructions du mode d’emploi.

Important :

l’aide d’une seconde personne est vivement recommandée pour vous aider à l’assemblage d’un abri à bois de chauffage en kit.

Principaux intérêts du range-bûches en kit

Le montage d’un abri à bois de chauffage en kit se fait sur le principe d’emboîtement. Par conséquent, cette alternative est moins contraignante et surtout accessible à tous.

L’abri à bois de chauffage à installer :

  • dispose d’un bois déjà traité pour garantir une haute résistance à l’humidité ;
  • a été étudier pour supporter le poids d’une quantité de bois;
  • ne nécessite pas ou peu d’entretien ;
  • est livré préassemblé avec tous les accessoires de fixation ;
  • propose une installation rapide et facile. Il faut simplement suivre le guide.

Du côté des inconvénients, comme nous l’avons évoqué précédemment, cette solution n’est pas adaptable. Pour les projets spécifiques ou hors normes, la solution maison sera probablement plus adaptée.

Qu’il soit vendu en kit ou bâti de vos propres mains, l’abri-bûches est un investissement intéressant pour toute personne ayant la possibilité de couper son bois de chauffage. Il n’y a plus qu’à faire votre choix et vous atteler à la tâche !

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment

Vos besoins