Skip to content
Choisir
mastic fenetre bois

Mastic et colle : quelle est la différence ?

Lecture : 6 min

1

Chacun de ces produits a une particularité physique bien distincte et, de ce fait, suppose une application différente : 

  • Le mastic : Il adhère sur les supports et comble l’espace d’une bande étanche et élastique. Il a la particularité de rester plus ou moins souple après séchage. Le mastic sert principalement à la réalisation de joints de bouchage et d’étanchéité.
  • La colle : elle sert essentiellement au collage de deux pièces ensemble.
  • Le mastic-colle : Il a l’adhérence d’une colle et la souplesse d’un mastic. Il peut servir à la fabrication de joints, mais également servir à coller 2 pièces ensemble.

Ils se déclinent en différentes versions (selon leurs composants) et sont les alliés des bricoleurs.

Petit focus sur ces deux classes de produits et sur les différentes versions de chacun.

Les mastics

mastic silicone

Attention, la famille est grande !

Chaque produit spécifique de cette gamme possède des propriétés particulières, essentiellement dues à leur composition. Voyons tout ceci ensemble.

Le mastic acrylique

Sans solvant, le mastic acrylique sert à la pose de joints de dilatation, au remplissage d’interstices, au rebouchage de fissures…

Pour faire le rebouchage d’une fissure par exemple, c’est exactement ce type de produit que l’on utilise. Il présente l’avantage de pouvoir être peint.

Laissé à nu, les applications qui en sont faites seront intérieures. Pour des applications extérieures, l’acrylique supportant mal les UV, ce mastic devra être recouvert d’une peinture. Certains mastics acryliques ont également la particularité de résister aux feux.

Le mastic silicone

Le silicone permet la fabrication de joints souples et élastiques et d’une excellente adhérence sur les supports. Parfaitement étanche, il est très utilisé pour la rénovation ou l’aménagement de salles d’eau. Si vous avez besoin d’assurer l’étanchéité d’un élément, le silicone est tout indiqué pour la pose d’un joint efficace.

Son inconvénient est qu’il ne peut pas être peint.

Les mastics silicones n’ont pas tous la même composition chimique. Sur certains supports, la pose d’un type de silicone peut engendrer une dégradation du support. Nous allons en détailler les différences.

Un mastic silicone est un produit qui, lors de son séchage à l’air ambiant (la réticulation) va dégager une substance dans l’air et de ce fait, plus ou moins affecter le support sur lequel il est appliqué. Sur certains matériaux comme la pierre, il peut survenir ce que l’on appelle une migration, c’est-à-dire que les plastifiants du silicone vont pénétrer dans le support et créer des tâches indélébiles.

Les mastics silicones acétiques

Caractéristiques à leur odeur de vinaigre, ces mastics dégagent une petite quantité d’acide acétique en séchant. Ils sont déconseillés sur les métaux car ils sont facteur de corrosion. Il faut également éviter les plastiques comme le polycarbonate. C’est dans cette famille que l’on trouve les mastics silicones sanitaires.

Les mastics silicones neutres alcoxy

Ce sont les mastics silicones les plus courants, très souvent en appellation « silicone neutre ou silicone bâtiment ». Mastics de dilatation par excellence, ils s’appliquent sur les supports usuels du bâtiment sauf les polycarbonates, le polyéthylène et le bitume. Mais sur certains supports peints comme certaines peintures en menuiserie aluminium, il a une mauvaise adhésion et tendance à faire faïencer la peinture. Sur ces supports, il faut se référer au document technique du fabricant de la menuiserie.

Les mastics silicones neutres oxyme

C’est l’autre nom du mastic silicone neutre. Son utilisation est semblable au silicone alcoxy. Il a la particularité de pouvoir être utilisé dans un environnement alimentaire, et également sanitaire sans être acétique. Pour la pose de menuiserie aluminium laquée, il est le remplaçant du silicone alcoxy quand celui-ci ne peut pas s’utiliser. Il ne s’utilise pas sur les PVC plastifiés. Son utilisation n’est également pas recommandée pour les pierres naturelles car les plastifiants du silicone neutre oxyme migrent dans la pierre et viennent la tâcher d’une façon irrémédiable. De ce fait, il faut éviter son utilisation pour les joints de plan de travail en granit ou en pierre de synthèse.

Dénomination Utilisation Particularité
Mastic acrylique Joint de dilatation, rebouchage de fissure, remplissage d'interstice Peut être peint, utilisation extérieur (si peint), certains ont une résistance au feu
Mastic silicone acétique Travaux sanitaires Ne peut pas être peint, corosif pour les métaux, à éviter si contact avec plastique
Mastic silicone neutre alcoxy Joint de dilatation dans le bâtiment Ne peut pas être peint, tous supports sauf polycarbonates, polyéthylène et bitume, écaille la peinture
Mastic silocone neutre oxyme Joint de dilatation dans le bâtiment, pose de menuiserie aluminium laquée Ne peut pas être peint, utilisable contact alimentaire & sanitaire, pas utilisable au contact du PVC plastifiés & pierre naturelle

Toujours indécis et pas sûr de votre choix ? Découvrez notre guide d’achat : Comment choisir et poser du mastic ?

La colle

colle neoprene

Une colle permet une liaison forte et rigide entre deux supports. Cette famille de produit est composée d’une multitude de référence, chacune ayant ses spécificités. Il est souvent difficile de faire le bon choix. Suivez le guide !

Selon les éléments à fixer, plusieurs types de colles sont intéressants. Voici des exemples.

La colle néoprène

Composée d’un mélange de néoprène, de caoutchouc et de solvant, la colle néoprène a la particularité d’être enduite sur les deux pièces à coller et ne créer le collage que lorsque les deux pièces seront mises en contact. On dit que la colle a un temps ouvert très long. De ce fait, on la retrouve beaucoup dans le collage de grande surface comme le stratifié sur un panneau bois par exemple. Certaines colles néoprènes ont une prise immédiate au contact des deux pièces, ce qui permet un collage vertical. Résistante et parfaitement adaptée pour supporter des contraintes mécaniques, elle garantit une parfaite adhérence entre les deux éléments encollés. C’est une colle qui résiste très bien à la chaleur.

La colle vinylique

Communément appelée  « colle blanche », la colle vinylique est la colle de base pour le collage du bois. Étant à base d’eau et d’acétate de vinyle, la colle doit éliminer cette eau en combinant deux facteurs. En effet, elle doit s’évaporer tout en étant absorbée par le support. C’est pourquoi, cette colle ne peut s’utiliser que sur des supports poreux comme le bois. En plus, elle demande une pression de serrage importante des pièces à coller. Selon l’usage, il existe plusieurs classifications :

  • D1 : c’est la colle pour des assemblages de menuiseries intérieures comme les meubles, sans risque d’humidité ambiante
  • D2 : Cette colle résiste à des ambiances humides comme les salles de bain
  • D3 : Utilisée dans des intérieurs très humides, elle peut s’appliquer pour des assemblages extérieurs protégés de la pluie
  • D4 : Cette colle se destine aux assemblages en extérieur. Elle résiste bien aux intempéries et aux dilations des supports

Les colles polyuréthanes

Comme cette colle ne durcit qu’au contact de l’humidité de l’air et de la température ambiante, elle permet des assemblages de nombreux matériaux qu’ils soient poreux ou non. Ces matériaux peuvent avoir une dilation différente, comme le bois sur métal par exemple. Lors du séchage, cette colle se dilate. Cette expansion lui permet de combler les irrégularités entre les différentes pièces de l’assemblage. Cette dernière particularité demande un bon serrage pendant le séchage. Un autre avantage de cette colle polyuréthane, c’est de très bien résister aux intempéries et à la chaleur. C’est la colle de référence pour les collages de menuiseries extérieures.

Les colles acryliques

À base d’eau, sans autre solvant, les colles acryliques permettent le collage de tous types de matériaux sur des supports poreux ou irrégulier, comme les plinthes sur un mur plâtré ou en béton. C’est une colle assez épaisse qui permet un collage sur des supports irréguliers. La plupart des colles acryliques ont une forte adhérence initiale, ce que l’on appelle le tack. Elles peuvent ainsi coller des objets relativement pondéreux ou qui ne peuvent pas recevoir de support pendant le collage. Pour l’intérieur de l’habitation, c’est la colle à  privilégier car elle est neutre pour l’environnement.

La colle époxy

Il s’agit d’un produit bi-composant. La résine et le durcisseur réagissent au contact l’un de l’autre puis se solidifient.

Utilisable sur tous types de matériaux et aussi bien en intérieur qu’en extérieur, elle fait partie des indispensables de la trousse à outils de tout bon bricoleur.

La colle cyanolite

Cette colle rentre dans la catégorie des colles instantanées. Son durcissement se fait au contact de l’air ambiant. Elle permet un collage quasi instantané sur la majorité des matériaux.

Dans cette famille, les colles peuvent se décliner en multi-usages, pour de nombreuses matières différentes, mais également pour des matériaux bien précis comme le verre ou le métal par exemple. Ces dernières ont la particularité d’être parfaitement adaptées au support, que ce soient chimiquement, dans leur aspect ou leur résistance mécanique. Elles peuvent être bi-composant.

Les colles PVC

La colle PVC n’a qu’un unique usage : assembler par collage le PVC rigide. Elle se destine principalement aux canalisations d’adduction et d’évacuation d’eau.

Les colles anciennes d’ébénisterie

Encore de nos jours sont utilisées des colles à la formulation ancienne, malgré les progrès indéniables de la chimie moderne. La raison en est simple : ce sont des colles réversibles. En effet, ces colles se déstructurent à chaud. Si vous désirez désolidariser un assemblage fait avec ces colles, il vous suffit de chauffer l’emplacement collé. 

Ces colles d’ébénisterie à base d’ingrédients d’origine animale (os, nerf, peau) sont sans solvant. On les retrouve la plupart du temps dans la restauration de mobiliers anciens.

Dénomination Utilisation Particularité
Colle néoprène Collage de grandes surfaces, collage vertical Temps ouvert long, prise rapide ou immédiate entre les deux pièces, résistante aux contraintes mécaniques, parfaite adhérence
Colle vinylique D1 : assemblage bois intérieur / D2 : résistance à l'humidité ambiante / D3 : intérieur très humides, extérieur couvert de la pluie / D4 : assemblages extérieurs, résistance intempéries & dilation supports Uniquement utilisable sur support poreux, pression de serrage importante nécessaire
Colles polyuréthanes Assemblage de matériaux poreux et non poreux, parfait pour menuiseries extérieures Dilatation et expansion lors du séchage variée selon le support, bon serrage durant le séchage, bonne résitance intempéries et chaleur
Colles acryliques Supports poreux ou irréguliers, objets pondéreux, intérieur de l'habitation Forte ahdérence initiale, neutre pour l'environnement
Colle époxy Tous types de matériaux, intérieur et extérieur Colle bi-composante avec résine et durcisseur
Colle cyanolite Collage tout support à privilégié pour verre et métal Collage instantané sur la quasi totalité des supports. Peut être bi-compostante
Colle PVC Assemblage de PVC rigide Pour canalisation d'adduction et évacuation d'eau
Colles anciennes d’ébénisterie Restauration de mobiliers anciens Colles réversibles par chauffe

Les mastics-colles

Afin de compliquer un peu le tout, on trouve des produits hybrides, à mi-chemin entre la colle et le mastic. On peut s’en servir pour le collage de deux pièces ou deux éléments, tout en ayant la garantie que le collage sera étanche.

En faisant simple, on peut considérer les mastics-colles comme des colles souples qui permettent aux assemblages de se dilater avec une grande amplitude. Ce que ne permet pas un collage classique qui est rigide. Mais qui apportent une contrainte assez importante : ils sont épais. Dans leur hybridation, ils ont gardés les caractéristiques primaires des deux familles : l’adhérence d’une colle, la densité et la souplesse du mastic.

La dureté d’un mastic-colle pourra être différente, après séchage, d’un mastic colle à l’autre. Y compris dans la même famille de mastic-colle. C’est la dureté Shore. Plus cette dureté aura un numéro élevé moins le mastic sera souple. Dans le choix du mastic-colle, cela peut être important.

Le mastic-colle polyuréthane

Capable de coller à peu près n’importe quelle matière, le mastic-colle polyuréthane est très utilisé en construction et en aménagement.

Sa résistance est telle qu’on s’en sert souvent pour fixer de lourdes pièces. Résistant à la fois aux différences de température, à l’humidité et à la lumière du soleil (UV), pouvant même être peint, ce matériau est tout terrain.

Les principaux inconvénients du mastic-colle polyuréthane sont de pas pouvoir s’appliquer sur des supports humides et de ne pas s’extruder par température basse.

À noter

Son prix est plus élevé que celui d’un mastic acrylique.

Le mastic colle réfractaire

Ce mastic colle permet la fixation et l’étanchéité d’éléments soumis à de fortes températures. Il est sans amiante. On va le retrouver dans l’installation de chauffage comme les briques réfractaires ou les tresses de portes de foyers ou de fours.

Le mastic-colle MS ou polymère hybride

Ces produits sont la nouvelle génération de mastic-colle. Il offre le très grand avantage de ne pas contenir de solvant ni d’isocyanate.

Ils sont utilisés tant pour les applications de joints de dilatation ou de calfeutrement, que pour le collage d’éléments. Ils sont extrêmement polyvalents.

Très résistant aux contraintes mécaniques et aux différences de température et de conditions, ces mastics-colles sont aussi bien adaptés à un usage intérieur qu’extérieur. Transparent, ils permettent le collage souple de pièces en verre. 

Les mastics-colles MS, ou polymère hybride selon les fabricants, peuvent s’appliquer sur les supports humides. 

Ce qui est important de noter, c’est qu’un mastic colle peut avoir des problèmes d’adhérence sur certaines peintures solvantées ou poudrées. Il est nécessaire de réaliser des essais avant la pose du mastic-colle.

Le MSP 108 de Bostik est le produit le plus connu de cette gamme.

Dénomination Utilisation Particularité
Le mastic-colle polyuréthane Fixation de pièces lourdes en construction et en aménagement Résistant aux différences de température, à l'humidité et aux UV. Peut être peint. Non applicable sur matériaux humide, ne s'extrude pas à température basse
Le mastic colle réfractaire Fixation et étanchéité d'éléments soumis à de fortes températures Sans amiante
Le mastic-colle MS ou polymère hybride Polyvalent, joints de dilatation ou de calfeutrement et collage d'éléments Sans solvant ni isocyanate. Peut s'appliquer sur support humide. Pas d'adhérence sur peinture solvantée ou poudrée

Comment se présentent mastic et colle ?

Selon le produit, le conditionnement peut varier. 

Le mastic

La plupart du temps, surtout s’ils sont prévus pour répondre aux besoins de professionnels de la construction, ces produits sont conditionnés en cartouche.

On utilise un pistolet extrudeur pour les appliquer. Ce pistolet est muni d’un piston qui vient pousser le contenu de la cartouche. On peut ainsi travailler sur de grandes surfaces ou de bonnes longueurs en dosant au mieux le produit appliqué.

Cette méthode d’application est particulièrement adaptée pour la pose de joints. On peut suivre toute la partie à sceller en appliquant un joint fin et régulier, parfaitement appliqué le long de l’interstice à fermer.

Pour finir la pose d’un mastic sillicone, les professionnels utilisent généralement leur doigt : 

  • Une fois le joint appliqué, on mouille son doigt enduit d’eau savonneuse puis on le passe dans l’angle équipé du joint. 

Cette technique permet d’ôter l’excédent de matière et de faire en sorte que la forme du joint épouse parfaitement l’angle.

Mastic Polyuréthane Bâtiment

AYRTON

Haute Résistance

Voir le produit

La colle

Les colles sont généralement livrées en tube pour les petits conditionnements, en biberon, en pot ou en cartouche. 

Certaines colles comme les colles polyuréthanes ou néoprènes, par exemple, ont un conditionnement en cartouche comme les mastics. C’est très pratique pour la pose sur chantier. Il suffit de poser la cartouche sur un pistolet pour pouvoir s’en servir.

Ceci-dit, les colles bi-composant, comme la colle époxy, peuvent être conditionnées dans une seringue d’application. Chacun des composants est enfermé dans un compartiment séparé. C’est en appliquant la colle que les deux se mélangent et réagissent ensemble.

Colle néoprène liquide

Pattex

Utilisées pour le collage bois sur bois, stratifié, métal, pvc rigide, caoutchouc, céramique, verre, porcelaine, feutre, cuir ou entre eux

Voir le produit

Comment nettoyer le mastic et la colle ?

Pas toujours évident de poser des joints ou de coller des éléments sans faire de tâches…

Voici comment nettoyer les résidus.

Nettoyer des traces de mastic

Pour ce matériau, soit il faut agir vite juste après l’application, soit il faut attendre le séchage complet et s’armer d’une lame de rasoir ou de cutter (bien aiguisée).

Si le mastic est frais, il suffit de frotter l’excédent ou la trace pour la faire disparaître. Au besoin, une éponge humide est toujours utile. Pour certains mastic, l’usage d’un solvant est indispensable.

Si le mastic a séché, dans ce cas, on va glisser délicatement une lame sous la tâche et va la retirer progressivement. Il suffit ensuite de frotter énergiquement avec le côté abrasif d’une éponge pour que la trace disparaisse.

D’ailleurs, si vous notez qu’un des joints en silicone que vous avez posé a tendance à former des bourrelets, vous pouvez tailler l’excédent avec une bonne lame, fine et bien aiguisée. Le résultat est généralement impeccable.

exces mastic joint
Éliminez l'excédent de mastic à l'aide d'une lame

Nettoyer des traces de colle

Selon le type de colle, il va falloir s’armer de patience !

Il est d’ailleurs recommandé d’éliminer les traces tant qu’elles sont encore fraîches. Pour ce faire, prenez une éponge humide et frottez ! Attention à ne pas trop insister, au risque d’abîmer le revêtement de l’un des éléments collés ensemble.

En revanche, si la colle a séché, il va falloir utiliser du diluant ou de l’acétone : 

  • Imbiber une éponge ou un chiffon d’acétone, puis tamponner la tâche.
  • Laisser agir quelques secondes (jusqu’à une minute), puis frottez.
  • Si toutes les traces ne sont pas parties, recommencer l’opération.

Attention : l’acétone et le diluant sont toxiques. Aérez bien la pièce dans laquelle vous travaillez avec ces produits, et surtout, ne fumez pas !

colle outil acetone
Si les traces de colle persistent, utilisez un chiffon imbibé d'acétone sur vos outils ou supports

Des produits différents, pour des applications différentes

Même si le mastic-colle peut s’utiliser à la place de la colle, on voit bien que colles et mastics sont prévus pour des utilisations spécifiques.

D’ailleurs, au sein même des mastics, on se rend compte que tous ne sont pas prévus pour le même type d’utilisation (intérieur/extérieur, étanchéité/collage, etc.).

Prêtez donc bien attention aux recommandations du fabricant présentes sur l’emballage de chaque produit. Ce n’est pas parce que le produit que vous achetez est conditionné en cartouche, que vous allez faire de beaux joints étanches pour votre salle de bains…

Avant d’acheter l’un ou l’autre, lisez bien ! Vous vous éviterez des soucis.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. gype - 29/09/2020 Répondre

    Article très intéressant et très explicit.
    Exposé très clair et complet permettant à l’utilisateur de faire le choix parmi tous les produits du marché
    Permet de faire le tri pour obtenir le résultat souhaité

Articles du moment

Nos univers