Skip to content
Aménager
percer mur

Comment bien percer un mur ?

Lecture : 4 min
Difficulté

0

Attention, on ne s’attaque pas à mur porteur en pierre comme on le fait pour une cloison en placoplâtre ! Il faut adapter son matériel et sa méthode de perçage pour ne pas courir droit à la catastrophe. Tenter de faire un trou dans un mur en pierre avec une petite perceuse électrique, sans percussion, ne donnera aucun résultat, à part vous épuiser pour rien et ruiner votre matériel.

Quel foret ou quelle mèche utiliser ? Un perforateur est-il nécessaire ou une perceuse suffira ? Quelle cheville placer dans votre trou ?

Autant de questions auxquelles on peut répondre de la même façon : tout dépend du matériau. Donc, vous l’aurez compris, il va falloir s’équiper et adapter sa façon de travailler en fonction du mur à percer.

On vous explique tout pour que votre bricolage se passe bien.

Aux bons ouvriers, les bons outils !

L’utilisation du bon matériel va être décisive pour que tout se passe vite et bien.

Percer un mur ou une cloison en placoplâtre

Pour ce type de perçage, inutile de sortir l’artillerie lourde : 

Prévoyez l’aspirateur, la poussière de placoplâtre est très fine et collante.

Percer placo platre
Percer du placo est relativement simple et vous demandera un équipement assez abordable

Percer un mur en brique

Les choses sérieuses commencent : 

  • Perceuse à percussion et à vitesse variable.
  • Foret : mèche au tungstène pour un travail précis et rapide.
  • Cheville : chevilles classiques dont la couleur varie en fonction du diamètre.

Là encore, l’aspirateur sera utile, d’autant plus que la poussière de brique tâche.

Conseil de Bricozor

Pour percer un mur de briques, il faut d’abord vérifier si elles sont pleines ou creuses. Si les briques sont pleines, percez avec la percussion, si elles sont creuses, évitez la percussion et percer à haute vitesse.

Percer mur en brique
Il vous faudra impérativement une perceuse à percussion ou à vitesse variable pour percer un mur en brique

Pour aller plus loin

Découvrez notre guide : "Quelle perceuse choisir ?"

En savoir plus

Percer un mur porteur, en pierre ou en béton

Place au matériel puissant : 

  • Perceuse à percussion ou perforateur.
  • Foret : forets au carbure de tungstène, appelés “forets béton“.
  • Cheville : les chevilles classiques conviennent parfaitement.
Percer mur pierre
Percer un mur porteur en pierre ou en béton vous demandera de faire appel à un perforateur et à des forets béton

Percer un mur couvert de bois

Attention, ce n’est pas parce qu’il y a un parement en bois sur un mur, qu’il vous suffira d’utiliser un foret à bois.

  • Perceuse à percussion.
  • Foret : mèche à bois pour commencer et foret adapté au matériau qui compose le mur pour continuer.
  • Cheville : selon le type de mur, choisir des chevilles adaptées.

Pour ce type de perçage, il vaut mieux commencer à l’aide d’une mèche à bois et sans percussion. On change le foret une fois le bois traversé, puis on adapte le foret suivant au mur. Une fois cette étape passée, la percussion peut être enclenchée.

Percer du bois
Assurez-vous d'utiliser une mèche bois pour la première partie du mur à percer, puis adaptez votre équipement en fonction de la seconde couche du mur

La bonne technique pour percer un mur

Au-delà du matériel, il est également important de savoir comment procéder. Inutile de forcer par principe, selon le matériau, cela peut même s’avérer contre-productif. Il faut simplement travailler avec méthode, comme pour tous types de travaux.

Si vous êtes équipé correctement, n’ayez crainte, vous viendrez à bout du perçage. Veillez simplement à adopter des gestes et une position correcte :

  • Placez la mèche de votre perceuse ou le foret de votre perforateur bien perpendiculaire au mur.
  • Vos pieds sont parallèles et eux aussi, perpendiculaires à la surface du mur.
  • Maintenez fermement votre outil, sans pour autant forcer en appuyant vers le mur.
  • Veillez à ce que le câble électrique d’alimentation de votre appareil ne vous gêne pas. 
  • Commencez à percer à basse vitesse pour marquer le trou.
  • Percez.

Si vous travaillez ainsi, vous devriez venir à bout du travail rapidement.

Recommandations pour bien percer
Veillez à garder votre outil et votre corps dans une position correcte de façon à travailler efficacement

Situations particulières

Selon l’ancienneté de votre maison, la répétition de travaux ou de rénovations des murs, il se peut que vous vous trouviez face à des situations particulières : 

  • Passage de câbles électrique ou de tuyauterie.
  • Présence de métal dans le béton (béton armé).
  • Vide derrière le placoplâtre ou présence d’un montant.
  • Etc.

Dans tous ces cas, il faut agir avec précaution. Pour ce faire, munissez-vous d’un détecteur de métaux de chantier. Cet accessoire pourrait vous épargner pas mal d’efforts, surtout sur du béton armé. Il vous épargnera aussi de mauvaises surprises, comme couper une gaine de câbles électriques par exemple.

Vérifiez avant de percer si des câbles ou des tuyaux passent dans les murs à percer. Vous gagnerez du temps et vous vous économiserez des ennuis.

Détecteur de matériaux Stud finder S300 FatMax - FMHT0-77407

Stanley

Détecte les matériaux comme le bois, le métal ferreux, le métal non ferreux, le cuivre et les câbles électriques sous tension

Voir le produit

Quelle profondeur doivent faire les trous ?

Inutile de tenter d’insérer le foret de votre perforateur entièrement dans le mur ! Contentez-vous simplement de percer de façon à introduire facilement une cheville ou ce que vous entendez mettre en place.

Ceci est surtout valable dans le cas d’une cloison creuse : si le trou est trop profond, vous risquez de traverser ! Et là, en plus d’avoir fait un trou inutile, il vous faudra réparer la cloison.

L’idéal est de mesurer vos chevilles et de fixer un bout d’adhésif sur votre mèche. Une fois la marque atteinte, vous savez que le travail est fait.

Pensez à nettoyer chaque trou percé

Tant que vous aurez l’aspirateur dans les mains pour nettoyer les abords de vos travaux, profitez-en pour aspirer les dépôts de poussière présent dans chaque trou.

D’une part, les chevilles accrocheront mieux, d’autre part, vous ne salirez pas de nouveau votre mur en y insérant la cheville.

Simple, rapide et efficace, ce simple geste vous garantit la longévité et la tenue de chaque cheville.

Pour vos travaux de perçage, méthode, patience et application vous aideront

Vous voilà renseigné pour percer n’importe quel type de mur et y accrocher tous les tableaux que vous souhaitez.

Gardez seulement à l’esprit qu’il faut prendre en considération l’objet où l’accessoire à suspendre avant de percer. Un petit cadre photo ne suppose pas la même contrainte qu’une tringle de rideaux. 

Adaptez la taille de chaque trou au type de cheville que vous utiliserez. 

Pour aller plus loin

Découvrez notre guide : "Choisir et mettre en place une cheville"

En savoir plus

Pour ce qui est du matériel, utilisez toujours le plus adapté : 

  • Perceuse à vitesse variable pour les cloisons.
  • Perceuse à percussion pour les murs (brique, béton, etc.).
  • Perforateur pour les murs plus conséquents (béton armé, briques pleines, pierres, etc.).

Et n’oubliez pas de porter des lunettes de protection. Selon la vitesse de rotation de votre perceuse, des projections seront occasionnées. On ne joue pas avec la sécurité ! 

Bon perçage et bon bricolage à tous.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment