Skip to content
S'équiper
vmc simpe ou double flux

VMC simple flux ou double flux : quelles sont les différences et comment choisir ?

Lecture : 3 min 30
Difficulté

0

Équipement essentiel de votre logement, la VMC ou ventilation mécanique contrôlée permet le renouvellement et l’assainissement de l’air intérieur dans votre habitat. Obligatoire depuis l’arrêté du 24 mars 1982, la VMC expulse l’air pollué des pièces humides et fait pénétrer l’air sain dans les pièces à vivre. Quelles sont les différences entre une VMC simple ou double flux ? Quel type de VMC choisir pour sa maison ?

Caractéristiques de la VMC simple flux

La VMC représente un système de ventilation mécanique contrôlée. Le but de la VMC simple flux est :

  • l’extraction de l’air vicié vers l’extérieur via un ventilateur ;
  • le remplacement de l’air pollué par de l’air neuf provenant de l’extérieur du logement.

Deux types de VMC simple flux existent : la VMC simple flux autoréglable et la VMC simple flux hygroréglable.

La VMC simple flux autoréglable

fonctionnement d'une VMC simple flux

La VMC simple flux autoréglable reste le mécanisme le moins coûteux à l’achat et à l’installation. Son fonctionnement est simple. Des conduits lient le ventilateur de la VMC à des bouches d’extraction situées dans les pièces d’eau (cuisine, WC, salle de bains).

Un groupe d’extraction fournit l’énergie nécessaire à la bonne marche de la VMC.

La VMC simple flux dispense l’expulsion de l’air pollué et de la chaleur vers l’extérieur et aspire l’air neuf. Cet air sain pénètre à l’intérieur de l’habitat via des entrées d’air placées généralement sur les menuiseries des fenêtres. Le débit d’air des issues est calibré en fonction des capacités d’aspiration du ventilateur. La VMC simple flux autoréglable induit des déperditions thermiques importantes.

Ce qu’il faut savoir

La VMC simple flux (autoréglable ou hygroréglable) génère un débit d’air constant indépendamment des conditions météorologiques et du taux d’humidité présent dans la maison.

La VMC simple flux hygroréglable

Pour parer aux déperditions de chaleur et réaliser des économies d’énergie, optez plutôt pour les travaux d’installation d’une VMC simple flux hygroréglable. Dans ce cas, le système hygroréglable effectue un contrôle plus précis du débit d’air. Celui-ci est calculé en fonction du taux d’humidité présent dans le logement. L’installation d’une VMC simple flux hygroréglable permet la réalisation d’économies sur la consommation électrique de votre VMC et sur celle de votre système de chauffage.

À savoir

 La VMC simple flux constitue le système de ventilation le moins coûteux mais le moins performant.

Spécificités de la VMC double flux

différence de fonctionnement entre vmc simple et double flux

La technique de la VMC double flux est plus complexe. Ce type de VMC se compose :

  • d’un ventilateur ;
  • d’un échangeur thermique placé dans les combles.

L’échangeur thermique se charge de croiser l’air chaud et l’air froid sans les mélanger. La VMC double flux capte les calories présentes dans l’air pollué des pièces d’eau grâce à l’échangeur thermique. Les calories chauffent l’air neuf transmis via un tuyau isolé. Cet air sain est alors redistribué dans les pièces à vivre (salon, chambres, salle à manger).

Bon à savoir

Plus coûteuse à l’achat et à la pose, la VMC double flux demeure très performante avec beaucoup moins de déperditions thermiques (récupération d’au moins 90 % de chaleur). En été, ce système permet un rafraîchissement de l’air entrant.

Installation d’un puits canadien : vers plus de performance

Un puits canadien se caractérise par un conduit au diamètre réglementé inférieur à 200 mm. Son installation à une profondeur entre 1 et 5m sur une longueur de 30m exige l’intervention d’un professionnel certifié RGE.

vmc fonctionnement puits canadien

Il se compose d’un échangeur thermique à plaques. L’air neuf pénètre ainsi dans votre logement à une température convenable.

L’air est chauffé en hiver et refroidi en été. Le puits canadien permet de réaliser d’excellentes économies d’énergie puisque l’air n’a pas besoin d’être chauffé par votre système de chauffage.

Le saviez-vous ?

Il existe un autre système de VMC très efficace. La VMC double flux thermodynamique, équipée d’un caisson contenant une pompe à chaleur air-air, refroidit l’air en été et le chauffe en hiver. Ce type de VMC est réservé aux logements à très basse consommation.

VMC simple flux ou VMC double flux : laquelle choisir ?

types de vmc et leurs avantages

Faites le choix le plus adapté de votre future VMC simple ou double flux selon les critères suivants :

  1. La configuration de votre logement.
  2. Son ancienneté.
  3. Son niveau d’isolation.
  4. Sa situation géographique (région sèche, humide, froide, chaude).
  5. Votre budget alloué.

La VMC simple flux autoréglable présente l’avantage d’être facile à installer pour un coût faible. Ce système entraîne néanmoins de fortes déperditions thermiques à l’origine d’une consommation d’énergie élevée sur le long terme.

La VMC simple flux hygroréglable dispose d’un système permettant la régulation du débit d’air en fonction du taux d’humidité de votre maison. Simple d’utilisation, elle reste plus coûteuse que son homologue et exempte de filtrage de l’air.

La VMC double flux génère un air filtré et est plus onéreuse. Elle favorise cependant la réalisation d’importantes économies d’énergie. Son installation reste complexe et nécessite l’expertise d’un professionnel agréé et certifié.

Le conseil de nos experts

Quel que soit le modèle de VMC simple ou double flux choisi, faites réaliser un entretien régulier de votre système de ventilation chaque année. La clé pour conserver un équipement efficace, performant et un air sain et purifié tout au long de l’année.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles du moment