Skip to content
Choisir
VMC plafond

Quel débit d’air pour ma VMC ?

Lecture : 3 min 30
Difficulté

0

Saviez-vous que l’air intérieur est beaucoup plus pollué que l’air extérieur ? Cela vous semble peut-être impensable en pensant à tous les gaz d’échappement et aux fumées qui envahissent les centres-villes. Mais cela est pourtant vrai, l’air que nous respirons dans nos intérieurs est davantage chargé en polluants.

Sur du long terme, respirer cet air vicié peut s’avérer dangereux pour la santé des habitants. Cela peut provoquer des problèmes respiratoires, des allergies, voire des intoxications respiratoires si vous possédez des appareils de chauffage rejetant du monoxyde de carbone.

Il est donc primordial de veiller à ce que l’air intérieur soit régulièrement renouvelé. La VMC permet ce renouvellement.

Rentrons un peu plus dans le détail.

Qu’en dit la réglementation ?

Il existe un arrêté qui définit la norme à respecter en termes de débit d’air extrait minimal dans les logements. Il s’agit de l’arrêté en date du 24 mars 1982 relatif à la ventilation des logements.

Ces normes, édictées en termes de ventilation, prennent en compte le nombre de pièces que possède le logement et le nombre d’habitants qui y vivent.

Il est important de souligner que ces normes ont été pensées sur la base de conditions météorologiques hivernales. C’est-à-dire quand les températures extérieures empêchent de laisser les fenêtres ouvertes pour aérer le logement.

Dans les pièces de vie (salon, salle à manger, chambre), le débit d’air extrait à respecter est de 15 m³ par heure et par personne.

Dans les pièces humides comme la salle de bain, les toilettes et la buanderie, si celle-ci possède un point d’eau, les débits d’air extraits doivent être équivalents à 15 m³ par heure pour un logement qui possède une ou deux pièces principales.

Pour un logement comportant trois pièces principales ou plus, les débits d’air doivent être de 30 m³ par heure.

En ce qui concerne la cuisine, la norme varie selon le nombre de pièces principales du logement :

  • 1 pièce principale : entre 20 et 70 m³ par heure
  • 2 pièces principales : entre 30 et 90 m³ par heure
  • 3 pièces principales : entre 40 et 100 m³ par heure
  • 4 pièces principales : entre 40 et 120 m³ par heure
  • 5 pièces principales : entre 40 et 130 m³ par heure
VMC débit d'air selon la pièce

Ces indications de débit d’air extrait restent avant tout des normes générales. Elles ne prennent pas en compte les spécificités de votre logement, notamment en termes d’isolation et d’emplacement.

Pour une estimation du débit d’air optimal à respecter chez vous, vous pouvez vous rapprocher d’un professionnel qui sera en mesure d’effectuer une étude thermique de votre logement.

Si vous installez une VMC pour réguler la ventilation, sachez qu’il existe différents modèles. Selon le type de VMC que vous avez, les réglages au niveau du débit d’air ne sont pas les mêmes. Ainsi, vous devez bien consulter ses caractéristiques et les conseils du fabricant pour que l’installation soit optimale.

Quel débit d’air pour ma VMC ?

Pour une VMC simple flux autoréglable

fonctionnement d'une VMC simple flux

Avec une VMC simple flux autoréglable, les débits d’air extraits sont les même tout le temps. Ce type de VMC ne tient donc ni en compte votre utilisation des pièces, ni le taux d’humidité ambiant.

Au besoin, si vous trouvez que la pièce est trop humide, vous pouvez vérifier dans un premier temps que les entrées d’air ne sont obstruées, et dans un second temps régler la ventilation manuellement en rectifiant l’ouverture des bouches d’extraction à l’aide d’un module de régulation ou avec un cordon.

Prenez en compte les indications en termes de ventilation citées en amont afin de choisir la bonne dimension des bouches d’extractions d’air.

Pour une VMC simple flux hygroréglable ou pour une VMC double-flux

types de vmc et leurs avantages

Il existe trois types de VMC hygroréglables : la VMC simple flux hygro A, la VMC simple flux hygro B et la VMC double-flux.

  • La VMC hygro A est équipée d’un capteur de taux d’humidité au niveau des bouches d’extraction d’air de la pièce. L’ouverture des bouches d’extraction s’adapte en fonction du taux d’humidité dans l’air.
  • Pour la VMC hygro B, les sorties d’air et les entrées d’air sont équipées d’un capteur d’humidité. Les débits d’air extraits et injectés s’adaptent selon votre utilisation de la pièce et le taux d’humidité.
  • La VMC double-flux reprend le même fonctionnement que la hygro B, mais permet de récupérer la chaleur dans l’air extrait afin de le réinjecter dans l’air insufflé.

Pour équiper votre cuisine :

petit cuisine
  • Pour un logement comportant une ou deux pièces principales : équipez-vous d’une bouche d’extraction hygroréglable avec une plage de débit compris entre 10 et 40 m³ par heure. Ce type de modèle possède généralement un bouton-poussoir qui permet d’enclencher un débit complémentaire de 90 m³ par heure.
  • Pour un logement de trois pièces ou plus : optez plutôt pour une bouche d’extraction hygroréglable avec une plage de débit compris entre 10 et 45 m³ par heure. Ce type de modèle possède majoritairement un bouton-poussoir qui permet d’enclencher un débit complémentaire de 135 m³ par heure.

Pour équiper une salle de bain :

grande salle de bains
  • Si votre salle de bain possède des toilettes : tournez-vous vers un modèle avec une plage de débit compris entre 15 et 45 m³ par heure. Certains modèles possèdent même un système de capteur de présence qui permet d’enclencher un débit complémentaire allant jusqu’à 45 m³.
  • Si votre salle de bain ne comporte pas de WC, optez pour des bouches d’extraction avec une plage de débit entre 10 et 40 m³ par heure.

Pour équiper des toilettes séparées, vous pouvez installer des bouches d’extraction avec une plage de débit d’air compris entre 5 et 30 m³ par heure.

Pour les modèles de bouches d’extraction proposant un débit complémentaire, il existe des modèles équipés de cordelettes et d’autres fonctionnant à l’électricité ou avec des piles. Les modèles avec un système manuel avec cordelette sont moins onéreux.

Maintenant à vous de jouer

Après lecture de cet article, vous voilà devenus incollables sur les débits d’air à respecter.

Vous avez toutes les clés pour assurer un air sain et correctement renouvelé dans votre logement.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment

Nos univers