Skip to content
Entretenir
Mauvaises herbes

Désherber : comment enlever les mauvaises herbes naturellement ?

Lecture : 6 min
Difficulté

0

Dans l’imaginaire collectif, un jardin harmonieux doit avoir un gazon taillé au carré et exempt de mauvaises herbes. Les herbes folles qui auraient eu l’idée de pousser là où elles n’étaient pas invitées se transforment immédiatement en indésirables susceptibles de donner un côté négligé au jardin.

Pour le plus grand bonheur des jardiniers qui souhaiteraient s’éviter la corvée du désherbage, cette norme de beauté du jardin est en train d’évoluer. 

Si vous souhaitez quand même vous débarrasser de vos mauvaises herbes, suivez le guide !

Pourquoi désherber ?

“Les mauvaises herbes” sont avant tout un concept lié à la survie de l’espèce, puisque ces indésirables peuvent potentiellement entrer en concurrence avec nos cultures et en limiter le développement et le rendement.

Les semences potagères sélectionnées durant des siècles pour être les plus productives possible ont en contrepartie perdu une grande partie de leurs défenses naturelles, les rendant alors plus fragiles face aux invasions d’insectes et aux maladies.

Enlever mauvaises herbes jardin potager
Enlever les mauvaises herbes de son potager limite la transmission de maladies ainsi que l'appauvrissement des terres

Or les mauvaises herbes qui poussent de manière spontanée sont par nature très résistantes et susceptibles de véhiculer de potentielles maladies ou d’entrer en concurrence directe avec les cultures poussant à proximité, notamment au niveau de développement du système racinaire et de la rétention des nutriments présents dans le sol.

Comment repérer les mauvaises herbes ?

Pour éviter de désherber à l’aveugle, il vaut mieux être capable d’identifier les deux types de mauvaises herbes que vous serez susceptibles de croiser dans votre jardin.

Les mauvaises herbes annuelles

Les espèces annuelles (comme le géranium sauvage ou le laiteron) ont un cycle végétatif d’un an qui se termine lors de l’étape de maturation des graines. Après avoir libéré leurs graines et assuré leur descendance, ces mauvaises herbes vont simplement faner et mourir.

Laiteron
Sonchus oleraceus, communément appelé le laiteron maraîcher est une mauvaise herbe courante et est facile à enlever

Malgré leur croissance rapide, les annuelles sont les mauvaises herbes les plus faciles à détruire, car leur système racinaire est assez peu développé. Dans la majorité des cas, une coupe à la base de la tige suffit à affaiblir la plante et à provoquer la décomposition de ses racines.

Les mauvaises herbes vivaces

Dotées d’un système racinaire résistant qui leur permet de passer l’hiver, les vivaces apparaissent bien souvent en grande quantité dès les premiers jours de printemps. Parmi les plus connues, on retrouve le liseron, le rumex, le chiendent et le fameux pissenlit.

Couper ces mauvaises herbes à la base n’aura ici aucun effet, puisqu’elles disposent d’un système racinaire profond qui leur permet de se multiplier sans reproduction sexuée (ce que l’on appelle la multiplication végétative). 

Pour tuer une vivace, il est donc essentiel de retirer la partie aérienne et la racine dans son intégralité.

Que nous apprennent les mauvaises herbes ?

Saviez-vous que les mal nommées « mauvaises herbes » peuvent être de précieuses alliées au jardin ?

Habitués à les combattre, les jardiniers oublient souvent qu’elles sont avant tout un bon indicateur de la qualité des sols. En permaculture, on les appelle d’ailleurs les plantes bio-indicatrices.

Comment désherber en permaculture ?

Les conseils de Ferme d'Avenir

En savoir plus

En effet dans la majorité des cas, les mauvaises herbes ont tendance à pousser sur des terrains pauvres, dégradés ou pollués par l’Homme. 

Ce que l’on ne dit pas, c’est que l’apparition de mauvaises herbes est avant tout le mécanisme naturel d’un écosystème cherchant à restaurer son équilibre (notamment pour dépolluer le sol et lui apporter les minéraux dont il manque).

Par exemple, la prolifération du chiendent renseigne sur un sol trop souvent retourné, tandis que l’Achillée millefeuille va apparaître sur des sols en érosion pour relancer l’activité microbienne et maintenir la terre, avant de disparaître naturellement. 

Toutes les mauvaises herbes ne sont donc pas si mauvaises. D’ailleurs si vous voyez apparaître du plantain lancéolé ou du mouron blanc, vous pouvez vous réjouir, ce sont des indicateurs d’un sol bien équilibré.

Comment éliminer les mauvaises herbes au jardin ?

Si vous souhaitez enlever les mauvaises herbes de votre gazon, il existe plusieurs techniques et astuces pour le faire.

On évitera tant que possible les désherbants à base de produits chimiques, qui au-delà d’être finalement peu efficace sur le long terme, vont polluer les nappes phréatiques, appauvrir vos sols, et donc, favoriser l’arrivée de nouvelles mauvaises herbes dans le futur.

Le désherbage manuel

Désherber manuellement
Désherber manuellement à l'aide d'une binette pour retirer les tiges et les racines

Bien qu’il s’agisse de la plus contraignante en termes de temps et d’effort, il s’agit aussi de la plus efficace. Il vous suffit de vous munir d’un couteau ou d’une binette pour extraire tige et racine d’un seul coup. 

Un arrachage partiel peut certes représenter une solution temporaire satisfaisante, mais si une partie de la racine persiste sous terre, vous avez de fortes chances de voir repousser ce pissenlit un peu coriace quelques semaines plus tard.

Binette de jardin

Leborgne

Voir le produit

Un désherbant maison au vinaigre blanc et au sel

Option économique , le désherbant au vinaigre blanc et au sel peut être une option à envisager pour vous débarrasser des mauvaises herbes au jardin.

Pour le réaliser, mélangez 200 ml de vinaigre et 1 kg de sel à 5 L d’eau, et pulvérisez vos mauvaises herbes avec ce désherbant. L’acidité du mélange les fera faner et vous n’aurez plus qu’à les retirer manuellement.

Attention

Souvent qualifié de naturel, l’utilisation récurrente de ce désherbant est cependant contestée du fait de l’acidité du vinaigre et du sel qui peuvent affecter la fertilité des sols et tuer les micro-organismes qui y vivent.

L’eau bouillante amidonnée

Au lieu de jeter l’eau de cuisson salée des pâtes, versez là encore bouillante sur vos mauvaises herbes. La chaleur et le sel vont littéralement les brûler, mais vous devrez répéter le processus 4 à 5 fois pour espérer voir des résultats.

Comme dans le cas précédent, il s’agit d’une technique à utiliser avec parcimonie car le sel a la capacité d’absorber l’eau. Une fois dans le sol il peut donc empêcher les végétaux proches de s’hydrater correctement. 

Conseil

À n’utiliser que sur des sols non destinés à la culture comme des chemins dallés par exemple.

Le désherbeur thermique

Option qui gagne en popularité, le désherbeur thermique n’est ni plus ni moins qu’un chalumeau à mauvaises herbes. Sous l’effet du choc thermique, les cellules de la plante vont brûler, racines comprises. 

Une option à oublier cependant si vous souhaitez vous débarrasser des mauvaises herbes de votre potager car la diffusion est assez peu précise.

Comment se prémunir des mauvaises herbes?

Dans la vie comme au jardin, il vaut mieux prévenir que guérir. Après tout, pourquoi ne pas simplement éviter de devoir désherber ?

Paillis
Le paillis comme l'écorce de bois limite l'apparition des mauvaises herbes

Le paillis

Qu’il soit minéral (gravier ou ardoise) ou végétal (écorce de bois ou paille), le paillage va permettre de limiter l’apparition des mauvaises herbes en occupant tout simplement le terrain à leur place et en créant une barrière avec les rayons du soleil, empêchant ainsi la levée des graines en dormance dans le sol.

L’engrais vert

Trèfle, sarrasin, luzerne, les engrais verts sont une excellente option pour préparer un terrain pour une prochaine culture, occuper un terrain au repos et tout simplement recouvrir une pelouse en évitant la prolifération des mauvaises herbes. 

Le principe est de cultiver des plantes qui vont ensuite être enfouies dans le sol. Les engrais verts ont la particularité d’avoir un système racinaire très profond qui va ameublir le sol et puiser les nutriments en profondeur pour ensuite les restituer à la terre : un plus pour restaurer les sols abîmés.

Et pourquoi pas un jardin au naturel ?

Prairie fleurie
La prairie fleurie en plus de ses multiples couleurs à l'avantage de ne pas demander d'entretien

Si l’idée de devoir désherber vous fatigue d’avance, vous pouvez décider d’accepter vos mauvaises herbes, tant que leur prolifération ne fait pas concurrence aux autres espèces que vous cultivez. Après tout, le gazon tondue à ras c’est passé de mode maintenant !

Alors plutôt que d’opter pour une pelouse avec option terrain de golf, pourquoi ne pas semer une prairie fleurie dans votre jardin et “faire disparaître” les mauvaises herbes en les laissant se confondre aux autres variétés de fleurs ?

Une option qui offre tous les avantages: plus de couleurs, de biodiversité et surtout moins d’entretien !

Enlever mauvaises herbes

Newsletter

5€ offert sur votre 1ère commande en vous inscrivant à notre newsletter !

S'inscrire

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment

Vos besoins