Skip to content
Entretenir
Mousse dans pelouse

Scarifier sa pelouse : comment éliminer la mousse de son gazon ?

Lecture : 4 min
Difficulté

0

Vous rêviez d’un gazon bien vert comme toile de fond dans votre jardin, mais une belle pelouse demande finalement beaucoup plus d’entretien que ce que vous pensiez.

Après avoir ardemment préparé la terre, réalisé vos semis de gazon, arrosé et tondu votre pelouse à plusieurs reprises, vous découvrez avec horreur que votre jardin est envahi par la mousse…

Alors que faire contre l’envahisseur ?

Pourquoi de la mousse apparaît-elle sur ma pelouse ?

De nombreux facteurs peuvent provoquer l’apparition de mousse sur un gazon (même bien entretenu).

L’exposition de la pelouse

Le gazon, même un gazon spécial ombre, a du mal à se développer sans un bon apport en lumière et les zones d’ombres seront de manière générale, propices à l’apparition de la mousse. Ce manque d’ensoleillement est notamment constaté aux pieds des arbres ou à la base des murs exposés au nord.

Une tonte trop courte

Tonte pelouse
Tondre sa pelouse trop court peut favoriser l'apparition de mousse et de mauvaises herbes

Nombreux sont les jardinier(e)s qui, croyant bien faire, tondent leur pelouse beaucoup trop courte. Cependant, il faut savoir qu’un gazon trop court laisse de la place à d’éventuels concurrents (les mauvaises herbes) susceptibles de freiner son développement.

Pour que le gazon se développe convenablement, la tonte doit laisser une pelouse de 5-6 cm de hauteur minimum (7-8 cm étant la hauteur idéale pour une pelouse pleine de vitalité).

Un sol mal compact et mal aéré

Il faut savoir que la mousse raffole des sols compacts, humides et argileux, alors que le gazon, comme beaucoup d’autres espèces herbacées, a besoin d’un sol en bon état pour le développement de son système racinaire.

Un sol compacté, lourd et mal drainé va donc empêcher son bon développement tout en constituant en parallèle, un terrain propice en développement de la mousse.

Un sol pauvre en engrais

Comme la grande majorité des plantes, le gazon a des besoins en nutriments pour assurer sa croissance. Une carence en engrais organique et plus particulièrement en azote, en phosphore ou en potassium peut, en partie, expliquer la prolifération de mousse aux dépens de votre gazon.

Un sol à l’acidité excessive

PH terre
Un sol avec PH élevé va favoriser les mauvaises herbes

On parle d’un sol acide lorsque son pH est supérieur à 7. Vous pouvez faire le test en mélangeant un peu de terre avec de l’eau déminéralisée et un peu de bicarbonate de soude. Si vous observez une réaction effervescente, vous avez affaire à un sol acide.

Certaines plantes bio-indicatrices (les fameuses “mauvaises herbes”) raffolent de ce type de terre. L’observation de la flore spontanée dans votre jardin peut donc également vous aider à identifier la nature du sol sur laquelle pousse votre pelouse.

La scarification : pratique indispensable pour une belle pelouse

Pourquoi scarifier une pelouse ?

Restes de tontes, mousse et autres débris végétaux ont tendance à s’accumuler à la surface d’une pelouse, formant alors une couche presque impénétrable : le feutrage.

Impact de la mousse sur le gazon
Impacts négatifs du feutrage et de la mousse sur le gazon

Ce feutrage empêche la bonne circulation de l’air en surface, ce qui finit par asphyxier le gazon et empêcher son développement (le fameux syndrome de la pelouse jaune).

En cas d’apport en engrais, la présence de feutrage va également faire obstacle à la pénétration de l’amendement dans le sol, empêchant alors l’assimilation des nutriments.

Le feutrage va finalement favoriser la rétention de l’eau en surface, formant alors un excès d’humidité qui va favoriser les maladies des sols (Fusariose, Oïdium, etc.).

Les lames du scarificateur permettent d'enlever la mousse sans endommager le gazon

Malgré son nom barbare, la scarification est une pratique de jardinage, indispensable à la bonne santé du gazon, qui consiste à inciser le feutrage à l’aide d’un scarificateur, pour aérer le gazon et rétablir les échanges en eau, en air et en éléments nutritifs essentiels.

Quel scarificateur choisir pour enlever la mousse de ma pelouse ?

Lame scarificateur
Le scarificateur utilise des lames pour retirer la mousse

Qu’il soit manuel, électrique ou thermique, tous les scarificateurs vendus dans le commerce fonctionnent sur le même principe. Ils sont composés d’un bloc rotatif muni de couteaux métalliques qui vont permettre de percer le feutrage en pénétrant les couches superficielles du sol.

Scarificateur électrique GC-ES 1231 Einhell

Idéal pour une petite superficie

Voir le produit

On recommande généralement de choisir le type de scarificateur en fonction de la superficie du jardin à travailler :

  • pour un petit jardin (moins de 100m²), un scarificateur manuel est amplement suffisant.
  • pour un jardin moyen (entre 100 et 500 m²), utiliser un outil électrique peut s’avérer utile pour faciliter et accélérer le travail de scarification.
  • pour un grand jardin (supérieure à 500m²), on recommande l’utilisation d’un scarificateur thermique. Fonctionnant à l’essence, il permet plus d’autonomie pour scarifier de très grandes surfaces.

Scarificateur thermique SC42 Eurosystems

Pour les grandes superficies

Voir le produit

Quand scarifier ma pelouse ?

Pour une pelouse en pleine santé, on recommande de scarifier 2 fois dans l’année.

De manière générale, il est conseillé de scarifier une première fois au printemps, juste après les dernières gelées et avant les premières tontes, puis une seconde fois en automne, pour fortifier la pelouse avant les premières gelées pré hivernales et avant de réaliser d’éventuels semis de regarnissage.

Calendrier d'entretien de sa pelouse

Mois Scarification Semis Désherbage Apport de terreau Engrais Arrosage Tonte (par mois)
Janvier
Février Oui Oui
Mars Oui Dans l'Ouest Oui Oui 1
Avril Oui Oui Oui Oui Oui 2 à 4
Mai Oui Oui 2 à 4
Juin Oui Oui 2 à 4
Juillet Oui 1 à 2
Août Oui 1 à 2
Septembre Oui Oui Oui Oui Oui 2
Octobre Oui Oui Oui Oui 2
Novembre Oui Dans l'Ouest Oui
Décembre

Comment bien scarifier ma pelouse ?

  1. Il est recommandé de travailler un sol légèrement humide, ni trop sec, ni détrempé. On veille donc à planifier l’opération en fonction de la météo et de ses conséquences sur la terre de notre jardin.
  2. Avant de passer le scarificateur, réalisez une tonte courte (environ 2 cm) pour faciliter le travail de l’outil et ramassez les déchets de tonte pour les mettre au compost.
  3. Réglez votre outil à une profondeur de 2 à 4 mm maximum. Au-delà, son action pourrait endommager le sol et les racines de l’herbe, compromettant la bonne repousse du gazon.
  4. Comme lors du passage de la tondeuse à gazon, scarifiez en passages croisés (en longueur, puis en largeur).
  5. Si votre scarificateur ne dispose pas de sac de ramassage, récupérez les résidus de gazon et de mousse à l’aide d’un balai à gazon ou d’un râteau et mettez-les au compost.
  6. Arrosez votre pelouse pour favoriser la récupération du sol et stimuler la repousse du gazon.

Recommandation

Evitez de marcher sur votre pelouse durant quelques jours. Comptez une bonne semaine pour être sûr(e) que le gazon se soit bien remis.

Que faire après avoir scarifié ma pelouse ?

Profitez des micro-incisions et de l’aération du sol pour fertiliser votre jardin avec un compost bien mûr ou n’importe quel autre fertilisant naturel. En plus de pénétrer facilement et de nourrir profondément le sol, un apport en éléments nutritifs préviendra l’apparition de mousse l’année suivante.

Si votre sol est très acide, vous pouvez fertiliser le sol avec un amendement calcique (à base de chaux ou de cendre de cheminée par exemple) afin d’en diminuer le pH.

Dans le cas des sols trop compacts ou argileux, profitez des micro-incisions pour épandre du sable de rivière en surface afin d’améliorer la structure du sol et faciliter le drainage.

Si votre opération de scarification visait à préparer le terrain pour un semis de regarnissage, c’est le moment. Cela permettra également de densifier un gazon un peu trop clairsemé par endroits.

Et si j’utilisais un produit anti-mousse sur ma pelouse ?

De manière générale, bien que l’efficacité d’un produit anti-mousse soit immédiate et visuellement satisfaisante sur le court terme, le sulfate de fer, constituant principal de ce type de produits, a tendance à acidifier le sol.

Sur le long terme, un produit anti-mousse finira donc par produire l’effet inverse, en préparant un terrain favorable à l’apparition de la mousse. À bannir définitivement de votre pelouse !

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment

Vos besoins