Skip to content
S'informer
chaussures de sécurité à semelles résistantes aux hautes températures

Des semelles conçues pour résister aux températures élevées

Lecture : 1 min 30
Difficulté

0

Certains secteurs exigent de leurs EPI des performances spécifiques et des normes rigoureuses.

Critère optionnel des chaussures de sécurité, la norme HRO (Heat Resistant Outsole) répond aux besoins des travailleurs soumis à des conditions thermiques élevées. Résistance et protection dans un environnement de travail extrême, voici le défi des semelles HRO.

Rappel des performances obligatoires des chaussures de sécurité

Afin de partir du bon pied, rappelons que la norme EN ISO 20345 établit les exigences fondamentales et additionnelles pour les chaussures de sécurité. Les critères obligatoires ciblent :

  • la résistance aux chocs et à l’écrasement de la coque de protection ;
  • la résistance aux glissements ;
  • l’ergonomie ;
  • la performance des matériaux.

Ces éléments définissent les exigences de base des chaussures normées SB. D’autres propriétés obligatoires encadrent les chaussures de sécurité de la catégorie S1 à la catégorie S7. S’y joignent des marquages additionnels qui abordent des risques spécifiques.

Les caractéristiques des semelles résistantes à la chaleur

Ainsi, la certification HRO appartient aux critères optionnels. Elle indique que les chaussures de sécurité possèdent une semelle de marche pouvant résister au contact direct de températures élevées : 300 °C maximum pendant une minute.

C’est pourquoi les chaussures certifiées HRO sont particulièrement adaptées aux travailleurs évoluant sur des sols chauds (comme l’application d’enrobé routier) ou susceptibles de marcher sur des objets brûlants : chaudronnier, fondeur, forgeron, soudeur, maréchal-ferrant, etc.

Le matériau d’une semelle qui affiche la norme HRO

La semelle d’usure HRO, celle qui entre en contact avec le sol, doit être en caoutchouc. Il s’agit d’une condition indispensable. En revanche, la semelle intermédiaire peut être conçue en EVA ou en polyuréthane.

Les caractéristiques du caoutchouc nitrile pour une semelle d’usure

Le caoutchouc nitrile, également connu sous le nom de caoutchouc nitrile butadiène (NBR), est un polymère synthétique largement utilisé dans diverses applications en raison de ses excellentes propriétés :

  • résistance aux huiles minérales, aux graisses et aux carburants ;
  • résistance à de nombreux produits chimiques ;
  • résistance à la chaleur ;
  • flexibilité et durabilité.

Ne pas confondre

La norme HI évalue l’isolation à la chaleur de la chaussure. Elle ne tient pas compte de la résistance de la semelle d’usure.

Les applications du caoutchouc nitrile

Outre les semelles de chaussures certifiées HRO, le NBR sert à la fabrication de joints, de tuyaux, de gants, de revêtements résistants à l’huile, et même de mousses isolantes.

On peut également l’utiliser dans la fabrication d’articles de sport tels que les balles de tennis et certains revêtements de sol de gymnase pour sa résistance à l’usure.

À savoir

L’épaisseur de la semelle joue un rôle important dans la durabilité de la paire de chaussures. Une semelle trop fine, même HRO, se détériore plus rapidement. Son usure prématurée ne garantit plus la résistance à la chaleur et peut altérer la semelle intermédiaire.

Les tests réalisés sur les semelles des chaussures de sécurité

Les tests HRO sont effectués par un organisme notifié, comme le Centre technique du cuir (CTC). Ces tests consistent à soumettre un échantillon de la semelle d’usure à une chaleur de 300 °C pendant 60 secondes. Après 10 minutes d’attente, l’observation minutieuse de la semelle vérifie l’absence totale de dommages comme la fusion, la carbonisation ou des fissures dans la matière. La semelle ne doit présenter aucun défaut.

En savoir plus sur le CTC

Les domaines d’activité du Centre technique du cuir couvrent une large gamme de secteurs liés au cuir, à la chaussure, à la maroquinerie et aux textiles techniques. Cela inclut la recherche sur les matériaux, les procédés de fabrication, la conception, la réglementation, la qualité, l’environnement.

Le CTC est un organisme notifié. Cela signifie qu’il est habilité à effectuer des tests, et à évaluer la conformité des produits aux normes techniques et aux exigences réglementaires. Sa compétence l’autorise à délivrer la certification et le marquage CE des équipements de protection individuelle.

Adopter la norme HRO, c’est investir dans la sécurité, et favoriser des conditions de travail optimales, même dans les environnements les plus exigeants. Optionnel, ce marquage des chaussures de sécurité peut cependant devenir indispensable dans certains contextes.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment