Skip to content
Aménager
plaque platre appartement

Comment poser du placo ?

Lecture : 6 min
Difficulté

0

Pour habiller un mur ou un plafond, pour créer une cloison et réorganiser un espace intérieur, pour habiller une ossature et assurer les finitions de travaux de construction ou de rénovation, la plaque de placo est un des matériaux les plus utilisés.

Le placoplâtre compte parmi les solutions les plus pratiques et les plus durables pour équiper des murs intérieurs. Il permet de créer une surface lisse et homogène, derrière laquelle l’isolation d’une maison est parfaitement à l’abri.

Certes, ce standard de la construction est de tous les chantiers, mais il faut savoir le poser correctement pour obtenir un résultat satisfaisant et durable. Rails, isolant, joints et autres accessoires doivent être bien utilisés pour un rendu impeccable.

Comment faut-il s’y prendre pour poser du placo ? Quel matériel est nécessaire ? Existe-t-il des techniques de pose particulières ? Ce matériau est-il réservé à certaines pièces de la maison ?
On vous dit tout, suivez le guide.

Pourquoi choisir de poser du placoplâtre ?

Les propriétés de ce matériau permettent de trouver l’explication au fait qu’il soit si utilisé en rénovation et en construction :

  • Facilité de pose : à peu près tout le monde peut poser du placoplâtre.
  • Matériau léger, solide et à un prix abordable.
  • Facilité de doubler son épaisseur : on peut ainsi facilement améliorer une isolation phonique ou thermique.
  • Facilité d’aménager un espace : la création d’une cloison est très facile. On peut ainsi réorganiser l’espace intérieur et l’aménager à sa convenance.

Les plaques de placo présentent l’avantage d’être faciles à poser. De plus, on peut les couper sans difficulté à l’aide d’un cutter par exemple, et adapter la pose à l’espace à équiper. Le plâtre est résistant dans le temps, mais une bonne lame permet de découper une plaque facilement pour en adapter les dimensions, même si la forme à adopter est particulière.

On mesure, on trace, on découpe, puis on pose.

mesure cutter plaque platre
De part leur facilité de pose et leur prix abordable, les plaques de plâtre présentent tous les atouts nécessaires pour servir de matériau de prédilection pour l'aménagement ou la rénovation

Quel matériel utiliser pour poser du placoplâtre ?

Avant de se lancer dans des travaux de rénovation ou d’habillage, il faut d’abord s’équiper correctement :

materiel pose plaque platre
La pose de plaque de plâtre demande un petit arsenal d'équipement pour s'assurer d'une pose propre et sans bavure

À noter

Une visseuse classique peut convenir. Cependant, il existe des modèles de visseuses à placo. Elles sont équipées d’un embout spécial. Ce dernier permet de ne pas trop visser chaque vis. Arrivé à la surface de la plaque, la butée empêche la visseuse de tourner. C’est l’idéal pour ne pas avoir trop de travail de finition.

Visseuse placo 570 W FS4000K

MAKITA

Réglage micrométrique de la profondeur

Voir le produit

Selon le type de surface que vous devrez couvrir (mur ou plafond), un lève plaques peut s’avérer utile. Pour équiper un plafond, cet accessoire permet de se libérer les mains et de travailler bien plus facilement :

  • On fixe la plaque sur l’appareil.
  • On élève l’appareil jusqu’au plafond.
  • On positionne la plaque, puis on la fixe.

Un lève plaques évite les contorsions, perché sur un escabeau. Il évite donc beaucoup de potentiels accidents…

Comment poser du placoplâtre ?

Plusieurs étapes sont à respecter dans l’ordre :

  • Créer l’ossature : il faut d’abord poser les rails et les montants métalliques.
  • Poser l’isolant : laine de roche, laine de verre ou tout autre isolant. L’essentiel est de bien le positionner et de n’oublier aucun interstice.
  • Poser les plaques de placoplâtre.
  • Appliquer les joints : Il va falloir enduire la jointure entre chaque plaque et recouvrir les emplacements des vis.
  • Poncer.
  • Enduire la surface à l’aide d’enduit de finition.
  • Poncer à nouveau.
  • Puis couvrir (peinture, papier peint, ou toute autre finition).

Il faut bien prendre soin de laisser passer les gaines électriques et autres accessoires à l’arrière de la cloison, en les plaçant de façon à ne pas les endommager lors de la pose. Il faudra faire de même avec les éventuels tuyaux d’alimentation ou d’évacuation d’eau.

Le détail de chaque étape de pose du placo

La réalisation de chaque étape de pose va définir la pérennité du résultat. Attention donc, agissez avec soin.

Créer l’ossature métallique

La solidité de l’ossature est très importante.

Tout commence par la pose des rails :

  • Un rail doit être fixé au sol, l’autre au plafond.

Sur ces rails, viendront ensuite les montants qui devront être fixés tous les 60 cm.

  • À l’aide de la pince à sertir, on joint donc chaque montant à l’intérieur des rails.

Une fois l’ensemble bien fixé, on peut passer à l’isolant.

structure metallique placo
La première étape consiste à construire la structure métallique au sol et au plafond qui viendront recevoir les plaques de plâtre

À noter

Tenez compte de l’épaisseur de l’isolant que vous avez choisi en créant l’ossature. Si vous ne laissez pas assez d’espace, l’isolant sera trop compressé, perdant ainsi de son efficacité thermique ou phonique.

La pose de l’isolant

Les bandes d’isolant phonique ou thermique (ou les deux d’ailleurs) vont devoir être posées entre les montants.

Il est important d’être exhaustif à cette étape du travail. La qualité de la pose permettra de vous garantir une parfaite rupture des ponts thermiques.

Si des découpes sont nécessaires, veillez à bien joindre les morceaux entre eux pour que votre isolation soit bien efficace.

laine roche plaque platre
La pose d'isolant représente une étape charnière qui ne doit pas être bâclée de tel sorte que votre protection thermique et/ou phonique soit la plus hermétique possible

La pose des plaques de placoplâtre

Vous vous dites certainement qu’il suffit de présenter une plaque, puis de la fixer… Attention, ce n’est pas si simple !

Il faut commencer par un angle et s’assurer de la verticalité de la première plaque. A l’aide du niveau, présentez la plaque et ajustez au mieux sa position. Une fois bien en place, vissez deux vis pour la maintenir et continuer à avancer.

vissage plaque platre
Assurez vous de la verticalité de plaque à l'aide d'un niveau à bulle avant de la visser définitivement

Conseil de Bricozor

Les plaquistes entaillent souvent le bas des plaques au cutter, en biseau. Ce biseau s’écrase lorsqu’on présente la plaque et permet d’ajuster sa position. C’est idéal lorsque le sol de la pièce que vous équipez n’est pas tout à fait régulier (tomettes, dallages, etc.).

La mise en place des joints

Plus votre pose aura été impeccable, moins les joints seront importants. Bien que comptant comme une étape de finition, la pose de joints peut s’avérer pénible si le travail de pose n’a pas été fait correctement. Il faut alors compenser les éventuels écarts présents sur la surface du mur ou de la cloison.

Après la pose d’une première couche d’enduit, on pose des bandes à joint. Ces dernières s’appliquent à la surface puis sont ensuite prises dans une autre couche d’enduit. Une fois l’ensemble bien sec, il ne reste plus qu’à poncer pour obtenir une surface régulière et homogène.

bande enduit plaque platre
Plus votre travail aura été propre aux étapes précédentes, moins cette étape sera chronophage et importante au regard du travail accompli

La finition

Il ne reste plus qu’à enduire l’ensemble de la surface de votre cloison en placo puis à laisser sécher. Utilisez de l’enduit de lissage. Sa texture fine permettra d’obtenir un résultat impeccable (après avoir tout poncé correctement évidemment).

Découvrez notre article « Comment enduire un mur intérieur ? » pour vous assurer d’un lissage dans les règles de l’art.

Pour terminer le chantier, il ne restera plus qu’à peindre ou à mettre en place le matériau de votre choix.

finition mastic plaque platre
Poncez votre cloison et appliquez un enduit de lissage avant vos travaux de peinture ou de pose de papier peint

Les erreurs à éviter lors de la pose de placo

Le résultat de votre travail dépendra du soin et de l’application que vous aurez investis. Cependant, il vaut mieux éviter certaines erreurs pour être sûr d’obtenir un résultat durable et à la hauteur de vos attentes :

  • Ne pas poser de simple placoplâtre dans une pièce humide. Dans ce cas, il vaut mieux choisir du BA 13, du placo “marine“. Plus dense et pensé pour résister à l’humidité, il permettra d’éviter des infiltrations et des moisissures.
  • Prévoyez l’emplacement de l’isolant : comme nous l’avons expliqué, un isolant trop comprimé perd de son efficacité. Au contraire, s’il n’est pas bien retenu, il risque de glisser vers le bas du mur au fil du temps.
  • Appliquez-vous lorsque vous mesurez : des côtes mal prises peuvent entraîner une pose mal ajustée. Dans ce cas, il y aura plus de travail d’application de joints et d’enduit, donc de ponçage.
  • N’équipez un plafond que si vous savez le faire : pour couvrir un plafond sans être pro, il vaut mieux confier cette tâche à un plaquiste professionnel. Il vous fera économiser du temps, de potentiels risques (chute ou accident) et vous garantira un résultat impeccable.
  • Fixez l’ossature solidement : ne vous contentez pas d’enfoncer des vis directement dans un mur ou au sol pour fixer les rails métalliques. Utilisez des chevilles.

Même si le placo est réputé facile à poser, si vous ne vous en sentez pas capable, demandez des devis et confiez cette tâche à un professionnel. Il vous fera économiser beaucoup de temps, de déconvenues, et même peut-être de l’argent !

Vous voilà renseigné, il ne reste plus qu’à vous lancer.

Bons travaux à tous !

Peinture

Newsletter

Envie de bricoler ? 5€ offert sur votre 1ère commande !

S'inscrire

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment