Skip to content
Choisir
Comment bien choisir son éclairage extérieur ?

Comment choisir son éclairage extérieur ?

Lecture : 7 min

0

L’éclairage est l’un des éléments les plus importants de l’extérieur de votre maison. Il peut renforcer la sécurité, être fonctionnel et permet de créer une ambiance unique.

Appliques, projecteurs, spots, bornes, lampadaires, suspensions, guirlandes… quel type d’éclairage choisir ? S’agira-t-il d’éclairer une terrasse, une allée de jardin, une façade ? Selon vos attentes, les luminaires à installer devront correspondre à l’effet choisi.

Voyons comment apporter plus de lumière dans votre jardin et partout à l’extérieur de votre maison, en pensant à la fois “décoration”, aspect pratique, consommation électrique et durabilité.

Suivez le guide.

Les différents types d'éclairage :

Il existe de nombreux types d’appareils d’éclairage extérieur, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients.

Voici un bref aperçu des principaux types d’éclairage extérieur :

Les appliques murales d'extérieur:

Applique extérieure

Fixées à un mur, elles fournissent un éclairage diffus. Elles sont souvent utilisées par paire, de part et d’autre d’une porte ou d’une fenêtre.

Les spots d'extérieur :

Les spots extérieurs

On distingue 2 types de spots d’extérieur :

  • Encastré.
  • Orientable.

Selon l’effet souhaité et la zone à équiper, l’un ou l’autre sera à préférer. Notez qu’un spot encastrable peut avoir un effet déco impressionnant s’il est installé au sol. Attention à bien choisir l’emplacement pour ne pas être ébloui.

Les spots orientables sont à préférer pour des espaces que l’on n’occupe pas toujours de la même façon (terrasse, bord de piscine, jardin, etc.). On choisit l’éclairage en fonction de l’utilisation des lieux. Ils sont très pratiques.

Les bornes extérieures :

Les bornes extérieures

Ce sont des poteaux courts qui émettent une lumière diffuse. Ils sont souvent utilisés pour délimiter ou marquer les allées de jardin par exemple.

Ces bornes peuvent être un élément décoratif dans la mesure où l’on trouve tous types de design, du plus classique au plus moderne et épuré.

Lampadaires de jardin :

Un lampadaire est un poteau haut et fin sur lequel est montée une lampe. Ils sont souvent utilisés pour éclairer les allées, les chemins ou les routes. Ils procurent un éclairage « utile » et non « d’ambiance ».

Les suspensions d'extérieur :

Comme son nom l’indique, la suspension est attachée au plafond ou à une poutre. Elle fournit un éclairage diffus et est souvent utilisée pour mettre en valeur une zone particulière, comme une table à manger ou un coin salon.

Les guirlandes :

Il s’agit de guirlandes de lumières qui peuvent être suspendues au plafond, à un mur ou à un arbre. Elles sont souvent utilisées pour créer une atmosphère festive style « guinguette ».

Les luminaires solaires :

Les luminaires solaires

Il en existe de tous les types et de toutes les formes. Ces luminaires sont de plus en plus courants et appréciés pour leur facilité d’installation, leur absence de câblage et leur faible consommation d’énergie.

Ils sont moins puissants que les lampes classiques et ne fournissent souvent qu’un éclairage diffus. Ils sont surtout utilisés comme accent ou pour mettre en valeur un élément particulier.

Plutôt éclairage manuel ou automatique ?

Là encore, tout est question d’usage.

Si votre espace extérieur n’est utilisé qu’occasionnellement, un éclairage manuel peut être suffisant. En revanche, si vous passez souvent vos soirées à l’extérieur, un éclairage automatique sera plus recommandé.

L’éclairage automatique est plus coûteux à installer, mais il vous fera gagner du temps et de l’énergie à long terme.

Le détecteur de mouvement :

Ce type d’éclairage extérieur s’active lorsqu’il détecte un mouvement. Il est économique et pratique, car il ne nécessite pas d’activation manuelle.

Il est possible de le régler :

  • On peut ajuster son temps d’allumage.
  • On peut régler sa sensibilité en matière de détection de mouvement.
  • On peut régler la luminosité à partir de laquelle il s’allume lorsqu’on passe devant.

Ce type d’équipement est à privilégier sur les zones de passage, pour ne pas avoir à avancer dans l’obscurité, même en rentrant chez soi par exemple.

La minuterie d'éclairage :

Ce type de minuterie est évidemment réglable et permet d’activer une lumière sans devoir penser à l’éteindre.

Très pratique pour les lieux de passage (couloir, chemin, escalier, etc.), elle permet d’économiser de l’énergie, tout en garantissant confort et sécurité à l’extérieur. On l’active à l’aide d’un interrupteur ou d’un bouton poussoir.

L'interrupteur :

Aujourd’hui, un interrupteur ne se contente plus de permettre d’allumer ou d’éteindre un éclairage. Il peut permettre d’en régler l’intensité.

Si le projecteur ou le luminaire qu’il actionne le permet, il est possible d’installer un interrupteur à intensité variable. Il permet d’adapter la force de l’éclairage à l’ambiance souhaitée. Pour éclairer une terrasse, une piscine ou un havre de paix dans votre jardin, c’est un vrai plus.

Quel type d'ampoule dois-je choisir ?

Pour vous aider à faire votre choix, retrouvez ci-dessous les principales caractéristiques de chaque type d’ampoule :

  • Les ampoules halogènes : elles sont très puissantes et ont une durée de vie relativement longue. Cependant, elles consomment beaucoup d’électricité.
  • Les ampoules fluorescentes : elles consomment moins d’électricité que les ampoules halogènes et ont une durée de vie plus longue. Elles délivrent moins de puissance que ces dernières.
  • Les ampoules LED : elles sont de plus en plus répandues car elles consomment très peu d’électricité et ont une longue durée de vie. Elles sont également disponibles en différentes couleurs et formes. En termes de puissance d’éclairage, elles autorisent à peu près tout.
Éclairage d'une terrasse

Adaptez l'éclairage à votre extérieur

Avant de foncer acheter tous types de spots pour en parsemer votre jardin, réfléchissez à l’utilisation et l’occupation que vous faites de votre extérieur. Votre éclairage doit être adapté à vos besoins et à ceux de votre famille.

  • On privilégie l’utilisation de l’éclairage solaire pour les zones où on ne souhaite mettre que de petites touches de lumière (balisage d’un chemin, allée de jardin, etc.).
  • On préfère l’utilisation d’un détecteur de mouvement pour les zones de passage.
  • On préfère un éclairage en hauteur (applique de plafond, spot encastré, suspension ou lustre) pour équiper sa terrasse. On y prend des repas en été, il faut donc de bons éclairages (réglables pour plus de confort et de modularité).
  • Les spots de couleur (réglable) encastrés au sol sont parfaits pour équiper les abords d’une piscine.

Compte tenu des possibilités offertes par les LED par exemple (faible consommation, couleur réglable, etc.), on peut vraiment composer une ambiance sur mesure, selon l’utilisation et la disposition des extérieurs d’une maison.

Quel niveau de sécurité et de protection choisir ?

En termes de sécurité, il faut se référer à l’indice IP d’un accessoire.

Le code IP classe et évalue le degré de protection d’un appareil électrique, d’un boîtier ou d’un accessoire contre l’intrusion de corps étrangers (poussière, mains) et contre l’eau.

Le premier chiffre indique le niveau de protection contre les corps solides (de 0 à 6) :

  • 0 : aucune protection
  • 1 : protégé contre les objets de plus de 50 mm (par exemple une main)
  • 2 : protection contre les objets de plus de 12,5 mm (par exemple, un doigt)
  • 3 : protection contre les objets d’une taille supérieure à 2,5 mm (p. ex. outils, grillage)
  • 4 : protection contre les objets d’une taille supérieure à 1 mm (par exemple, une main).
  • 5 : protection contre la poussière, pénétration limitée (pas de dépôt nocif)
  • 6 : protection contre la poussière, protection complète contre le contact

Le deuxième chiffre indique la protection contre l’eau (de 0 à 9) :

  • 0 : aucune protection
  • 1 : protection contre les gouttes d’eau tombant verticalement (par exemple, la condensation)
  • 2 : protection contre les projections directes d’eau jusqu’à 15 de la verticale
  • 3 : protection contre les jets d’eau directs jusqu’à 60 de la verticale
  • 4 : protection contre les projections d’eau provenant de toutes les directions
  • 5 : protection contre les jets d’eau à basse pression provenant de toutes les directions (par exemple, une douche)
  • 6 : protection contre les jets d’eau puissants provenant de toutes les directions (par exemple, un jet d’eau).
  • 7 : protection contre les effets de l’immersion temporaire dans l’eau (jusqu’à 1 m de profondeur)
  • 8 : protection contre les effets d’une immersion continue dans l’eau dans des conditions qui ne sont pas spécifiées par le fabricant (par exemple, pendant plus de 30 minutes à une profondeur de plus d’un mètre)
  • 9 : protection supplémentaire contre les équipements de nettoyage à proximité, à haute pression et à haute température

En termes de résistance aux chocs, vous pouvez vous référer à l’indice IK qui les note sur une échelle de 1 à 10. Plus le chiffre est élevé, plus la résistance est grande.

Il est donc conseillé d’opter pour un projecteur avec un IP 44 ou plus et un IK 08 ou plus pour vous assurer de la fiabilité du matériel d’éclairage installé.

Quelle intensité lumineuse pour quel usage ?

L’intensité lumineuse est exprimée en lux (lx) et correspond à la densité de lumens (cd) reçus par une surface. Voici quelques valeurs indicatives :

  • 2 à 5 lx pour le balisage d’une zone de danger
  • 5 à 10 lux pour l’éclairage un panneau
  • 20 à 50 lux pour l’éclairage d’une zone générale
  • 75 à 150 lux pour l’éclairage d’une tâche (par exemple, la lecture)
  • 300 à 500 lux pour l’éclairage de travail (par exemple, le travail de bureau)
  • 1 000 à 5 000 lux pour les tâches d’inspection

Pour éclairer une terrasse, il est recommandé d’utiliser des sources lumineuses d’une intensité de 300 à 500 lux.

Les luminaires équipés d’une source LED sont particulièrement adaptés à l’extérieur car ils offrent une très bonne efficacité énergétique tout en assurant une excellente qualité d’éclairage.

La classe énergétique de votre éclairage

Classe énergétiques des ampoules extérieures

Selon la directive européenne, la classe énergétique d’un produit est définie en fonction de ses performances et de sa consommation par rapport aux autres produits de la même catégorie. Cette classification permet d’évaluer l’impact environnemental d’un produit et de choisir le plus efficace.

La classe A++ est la plus économe en énergie tandis que la classe G est la moins efficace. Prenez soin de vérifier ce point sur tous les luminaires que vous souhaitez installer chez vous.

La température de couleur des ampoules

Toutes les sources lumineuses émettent une couleur caractéristique qui dépend de leur composition chimique et de leur température de fonctionnement. C’est ce qu’on appelle la température de couleur, qui s’exprime en kelvins (K).

Plus cette valeur est faible, plus la lumière est chaude (plus rougeâtre). À l’inverse, plus cette valeur est élevée, plus la lumière sera froide (bleutée). Pour un usage domestique, nous recommandons de choisir une température de couleur comprise entre 2700 et 3000K.

A vous de composer votre éclairage extérieur

Vous savez désormais ce qu’il faut pour choisir tous vos luminaires d’extérieur. Vous êtes prêt à créer votre propre éclairage, que ce soit pour un jardin, une terrasse ou tout autre espace extérieur ! Souvenez-vous :

  • L’indice IP : un minimum de 44 est recommandé
  • L’indice IK : résistance aux chocs, échelle de 1 à 10
  • La classe énergétique : classée de A à G
  • La température de couleur : en degrés Kelvin (K) — plus la valeur est faible, plus la lumière est chaude.

A vous de choisir maintenant. Nous sommes sûrs que le résultat sera à la hauteur !

Bon bricolage à tous !

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment

Vos besoins