Comment changer des poignées de porte

 

 flechage-menu1flechage-menu2flechage-menu3flechage-menu4

Pour la plupart des portes, il suffit de dévisser deux vis pour enlever les anciennes poignées, changer éventuellement la tige carrée qui les reliaient, et reposer les nouvelles plaques. Mais n’hésitez pas à vérifier vos mesures avant de vous lancer : carré (généralement de 7mm), entraxe (standard à 70mm) et entraxe de fixation (de 165 ou 195 mm).

Choisissez vos poignées de porte sur Bricozor.com :

    • Poignées de porte d’entrée
    • Poignées de porte d’intérieur
    • Poignées de porte d’intérieur sur rosaces
    • Poignées de porte inox
    • Poignées de portes anciennes
    • Boutons de porte
    • Poignées de rénovation
    • Poignées de porte coulissante
    • Poignées de porte métallique
    • Poignées de tirage
    • Poignées plastique

Prendre les mesures des poignées de porte

Ensemble-poignees2

 

carre

Le carré

Si vous ne changez pas les serrures encastrées (serrures à larder), il faut relever la dimension du carré : c’est la tige carrée – d’où son nom – qui traverse la porte et tient les deux béquilles ensemble.
Au niveau de la serrure, elle passe dans le fouillot (le trou carré).
Le carré standard en France est de 7mm de côté. On trouve des modèles de rénovation en 6mm, et quelques modèles (généralement pour lieux publics) en 8mm.

entraxe

L’entraxe

L’entraxe est la distance séparant l’axe du fouillot (le milieu du trou carré) de l’axe du cylindre (ou du passage de clef L d’intérieur).
Pour les rosaces, l’entraxe n’a pas d’importance puisque béquille et fonction sont séparées.
L’entraxe standard est de 70mm. On trouve des modèles en 92mm pour la rénovation (généralement, les poignées avec un entraxe de 92mm ont un carré de 8mm)

Si votre entraxe est différent de ces valeurs, vous pouvez :
– soit changer la serrure pour un modèle standard (et repercer le trou de clef). C’est une opération de bon bricoleur ; il faudra retravailler le logement de la serrure à larder.
– soit installer des poignées sur rosaces, qui n’ont pas d’entraxe déterminé.

entraxe-fixation

L’entraxe de fixation

C’est la distance séparant les deux vis qui tiennent les plaques de part et d’autre de la porte. La plaque extérieure a parfois des piliers taraudés qui rentrent partiellement dans la porte. Sinon, les deux plaques ont des trous qui permettent le passage des vis.

L’entraxe de fixation des plaques de porte est standard à 195mm. Sur les modèles à petites plaques, il est standard à 165mm.
Si votre entraxe de fixation est différent, il faut prévoir de repercer la porte pour le passage de vis et prévoir des plaques qui couvriront les anciens trous. C’est une opération simple et courante (2 percages dans le bois).

Choisir ses poignées de porte

plaque-rosace

Plaques ou rosaces ?

Les plaques sont plus répandues. Elles offrent l’avantage d’une grande durabilité, elles masquent les traces d’anciens ensembles de porte et sont disponibles en plusieurs versions :
– plaques normales (environ 220mm de haut, 35-50mm de large),
– petites plaques (environ 180mm de haut),
– plaques ou profils étroits (20-26mm de large) pour les menuiseries alu ou PVC.

Les poignées sur rosaces sont d’un agrément visuel supérieur. Elles rythment la porte, les modèles sont plus design et signent particulièrement bien un intérieur moderne. En revanche, elles ne masquent pas toujours les traces des anciennes poignées.

Fonction de la plaque ou de la rosaceLes plaques sont généralement (sauf celles avec poignée ou bouton de tirage fixe) prévues pour accueillir un bec-de-cane (béquille) en partie haute. En partie basse, elles peuvent être aveugles ou borgnes, ou accueillir une fonction : clef I, clef L, condamnation (à voyant).

Pour les rosaces, il en faut quatre par porte : 2 rosaces de béquilles (souvent livrées avec les béquilles), et 2 rosaces de fonction : clef I, clef L ou condamnation.

bouton-ou-bequille

Bouton ou béquille ?

Le bouton est plus élégant ; il existe des boutons de porte en forme d’oeuf, de poire ; et bien sûr les traditionnels boutons en bois et les boutons de porte ovale en porcelaine.

La béquille a l’avantage de l’ergonomie : elle est plus facile à prendre en main et facilite l’ouverture de la porte. Pour les bâtiments publics ou accessibles, elle est obligatoire car le bouton est plus difficile à utiliser pour les personnes qui ont des difficultés de préhension.

Monter des poignées de porte

  1. Dévisser les garnitures existantes, et nettoyer le support.
  2. Poncer légèrement et nettoyer. Peindre ou traiter si besoin.
  3. Si vous gardez les poignées existantes, toujours les stocker assemblées et les identifier si nécessaire.
  4. Nettoyer et graisser le fouillot, et la serrure si nécessaire.
  5. Changer le cylindre si nécessaire.
  6. Présenter la plaque extérieure avec le carré, engager les piliers ou repérer les trous de passage de vis.
  7. Présenter la plaque intérieure et les vis de fixation.
  8. Visser les 2 plaques ensemble.
  9. Si nécessaire, fixer les béquille sur le carré : sur les modèles anciens, par un clou recourbé, aujourd’hui par vis pointeau sur carré fendu.

La poignée de porte : bien saisir les mots

ENSEMBLE DE PORTE, GARNITURE DE PORTE, POIGNÉES DE PORTES
Désigne l’ensemble d’accessoires qui permettent d’ouvrir (avec une béquille ou un bouton) et de verrouiller (en clef I avec un cylindre européen ou en clef L avec une clef d’intérieur) la porte

BÉQUILLE, BEC-DE-CANE, CLENCHE
La partie en équerre qu’on prend en main pour actionner le pêne demi tour

BOUTON
Remplit la même fonction que la béquille ; d’une forme ronde, ovale, ou rectangulaire, il est souvent d’un design affiné.

PÊNE DEMI-TOUR
Le pêne actionné par la béquille ou le bouton qui permet de maintenir la porte fermée

PÊNE DORMANT
Le pêne actionné par la clef, qui reste (« dort ») dans la gâche pour verrouiller la porte

TÊTIÈRE
La face visible d’une serrure à larder, sur la tranche de la porte.

GÂCHE
Fixée au dormant (partie fixe de la porte), elle retient les pênes quand la porte est fermée.

CARRÉ
Tige carrée qui relie les deux béquilles ou boutons, et passe dans le fouillot de la serrure

FOUILLOT
Trou carré de la serrure qui permet d’actionner le pêne demi tour

CLEF I
Passage dans la plaque ou la rosace qui permet d’installer un cylindre européen

CLEF L
Passage dans la plaque ou la rosace pour passer une clef d’intérieur

CONDAMNATION, LOQUET
Utilisé généralement dans les sanitaires pour verrouiller la porte sans clef. Si le verrouillage est signalé à l’extérieur (par couleur rouge/vert), on parle de condamnation à voyant.