Skip to content
S'équiper
poignée de porte et serrure à condamnation

Sécurité de porte : une serrure à condamnation, c’est quoi ?

Lecture : 3 min
Difficulté

0

Pour un besoin d’intimité dans certaines pièces intérieures de votre habitat, l’utilisation simple et la pose d’une serrure à condamnation vous apportera entière satisfaction. Qu’est-ce qui caractérise une serrure à condamnation ? L’équipe Bricozor vous en dit plus sur ce système de fermeture sans clé.

Caractéristiques d’une serrure à condamnation

Système de fermeture idéal pour des portes de WC ou de salles de bains, voire de chambres, la serrure à condamnation possède ses propres caractéristiques.

Une serrure à condamnation, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, une serrure à condamnation fait partie de la catégorie des serrures type bec-de-cane à larder, à encastrer ou encore à mortaiser. Une mortaise constitue une entaille préalablement usinée dans l’épaisseur de votre porte. Le bec-de-cane ou pêne biseauté garantit la sécurisation simple d’une porte.

Mécanisme de verrouillage et de fermeture de type bec-de-cane à condamnation, la serrure à larder droite permet la condamnation sur un seul point d’une porte ou d’une fenêtre.

La serrure à condamnation se compose de plusieurs éléments :

serrure à condamnation schéma légendé
  1. Un coffre : la serrure.
  2. Un fouillot situé en haut : il actionne le pêne demi-tour biseauté ou bec-de-cane.
  3. Un pêne dormant : pièce métallique qui assure le verrouillage de la porte à l’aide d’un bouton de poignée ou d’une clé.
  4. Une têtière à bout rond ou carré : unique pièce en métal visible lorsque la serrure est fixée.

Quel est le fonctionnement d’une serrure à condamnation ?

La serrure bec-de-cane à condamnation s’adapte principalement au verrouillage des portes de sanitaires, de salles de bains ou de chambres. Son usage est recommandé pour sécuriser simplement un accès sensible et éviter une intrusion soudaine.

Son fonctionnement reste simple :

pêne dormant et bec de cane
  • le carré de la poignée vient actionner le bec-de-cane ou pêne biseauté ;
  • le carré situé en bas actionne le pêne dormant (la condamnation).

À l’intérieur de la pièce, un bouton ou un verrou dispense le système de verrouillage de la porte. À l’extérieur, une décondamnation (petite pièce dotée d’une entaille) permet d’actionner le pêne dormant (avec un tournevis plat par exemple) pour ouvrir la porte en cas de besoin ou d’urgence.

La serrure bec-de-cane à larder à condamnation est un système de fermeture très pratique pour les portes intérieures d’un habitat. A contrario, cette serrure à larder de type monopoint ne garantit pas une sécurité suffisante pour une porte d’entrée. Dans ce cas-là, tournez-vous vers une serrure haute sécurité.

Comment choisir et changer sa serrure à condamnation ?

Le choix de votre serrure à larder à condamnation va dépendre :

  • du niveau de protection et de sécurité souhaité ;
  • de ses dimensions ;
  • de son sens (main gauche ou main droite).

Savoir prendre les mesures

Avant de sélectionner votre prochaine serrure à larder à condamnation, relevez avec précision certaines mesures.

mesurer une serrure à condamnation
  1. L’axe : il correspond à la mesure entre le bord externe de la têtière et le trou de bouton de condamnation de la serrure à larder.
  2. L’entraxe : il s’agit de la distance entre le fouillot (trou carré de la béquille) et celui du trou du bouton de condamnation. Sa mesure standard est de 70 mm (92 mm pour la rénovation).
  3. La longueur et la largeur de la têtière : de manière conventionnelle, ces deux mesures sont respectivement de 230 mm et de 20 mm (notamment pour des portes en bois). Par précaution, mesurez la têtière en amont.
  4. La profondeur et l’épaisseur du coffre de serrure situé derrière la têtière : elles divergent en fonction du type, du profil et de la menuiserie de votre porte. Il fait 12 à 15 cm de haut, 4 à 7 cm de large et 13 à 15 mm d’épaisseur.
  5. La mesure du carré : indispensable pour choisir la poignée à condamnation, avec ou sans voyant, de mesure standard de 7 mm (6 et 8 mm pour la rénovation).

Le conseil de nos experts

La prise des métriques est primordiale pour une adaptation parfaite de votre serrure à condamnation.

Changer une serrure à condamnation

Le remplacement d’une serrure à encastrer bec-de-cane à condamnation s’avère relativement simple. Pour vous accompagner dans l’installation, un de nos clients vous explique comment faire en vidéo :

Pour résumer, voici ce que vous devez réaliser :

  1. Otez la poignée et la tige carrée.
  2. Dévissez les deux vis de fixation situées en haut et en bas de la têtière.
  3. Retirez l’ancienne serrure de porte.
  4. Si besoin, retravaillez le bois au niveau de la mortaise à l’aide de ciseaux à bois.
  5. Insérez le coffre de la nouvelle serrure et vérifiez son adaptation (poignée dans l’axe).
  6. Insérez la poignée et la tige carrée.
  7. Vérifiez le fonctionnement de la poignée et du bouton de condamnation.
  8. Fixez la têtière avec les deux vis de fixation puis la poignée.

Votre serrure à larder à condamnation est prête à l’emploi, il ne vous reste plus qu’à choisir le modèle qui vous correspond.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles du moment

Nos univers