Skip to content
Installer
Radiateur électrique

Quelle puissance choisir pour un radiateur électrique ?

Lecture : 3 min

2

Quels types de radiateurs vont assurer le chauffage de votre maison ? Comment se calcule la puissance d’un appareil par rapport à la taille d’une pièce ? 

Pas simple de répondre à ces deux questions quand on n’y connait pas grand-chose…

Même s’il est évident que chaque pièce de votre maison doit être équipée d’un radiateur pour profiter d’une température idéale en hiver, il peut s’avérer difficile de savoir pour quelle option pencher. 

Radiateur électrique autonome et radiateur en fonte branché sur une chaudière doivent-ils dégager la même puissance pour une même pièce de votre habitation ? Nous allons voir comment se réalise le calcul permettant d’adapter la puissance de l’installation en fonction de la taille et du volume des pièces de votre logement.

Suivez le guide.

Calcul de puissance par mètre carré ou par mètre cube ?

Pour déterminer la puissance de vos radiateurs, les deux formules peuvent être utilisées.

Calcul de puissance d’un radiateur par mètre carré

Cette formule de calcul permet de déterminer rapidement quel type d’appareil doit être installé pour assurer une température moyenne confortable en hiver.

Le tableau suivant donne un aperçu des valeurs à retenir pour un calcul rapide :

Surface Puissance
De 5 à 9 m2 Moins de 750 watts
De 10 à 14 m2 Entre 750 et 1000 watts
De 15 à 19 m2 Entre 1000 et 1500 watts
Plus de 19 m2 1500 watts et +

Attention, ce tableau est indicatif. Il permet avant tout de se faire une idée de la puissance des radiateurs qui seront installés dans chaque pièce. C’est une façon empirique et sommaire d’arriver à savoir pour quel type d’installation opter lors d’une construction ou d’une rénovation.

Cependant, il existe un moyen plus précis pour calculer exactement la puissance qui devra être choisie.

Calcul de puissance de radiateurs par mètre cube

Tenir compte des volumes plutôt que des surfaces est une méthode de calcul plus précise.

En effet, une pièce de 25 m² mais dont le plafond culmine à plus de 3 mètres ne suppose pas la même consommation énergétique qu’une même pièce dont le plafond est à 2,2 mètres du sol.

Le calcul par volume est donc une méthode à préférer. Elle tient compte de la configuration de la pièce et permet d’adapter au mieux la puissance du dispositif de chauffage à choisir. D’ailleurs, grâce à cette formule, il est même possible d’adapter l’installation en fonction du rôle de la pièce. 

Voici un tableau dans lequel vous trouverez un rapport entre le volume, la pièce et la température moyenne à tenir :

Type de pièce Température moyenne Watts/mètre cube
Salle de bains 24 °C 93 watts
Cuisine 20 °C 77 watts
Pièce à vivre / salon 22 °C 85 watts
Chambre 18 °C 70 watts
Bureau 22 °C 85 watts

En appliquant cette formule, on se rend vite compte que les résultats peuvent vraiment différer en comparaison de ceux obtenus grâce au calcul de puissance au m². Et c’est précisément ce qu’il faut chercher à faire : ajouter un maximum de facteurs pour un calcul aussi précis que possible.

mains radiateur
Puissance au m2 ou au m3, deux possibilité de calculer la puissance nécessaire pour un radiateur électrique

Existe-t-il une formule de calcul plus précise ?

Toujours dans un souci d’ajuster au mieux la puissance de chaque appareil de chauffage, il est un point qu’il faudra également prendre en compte : l’isolation.

En effet, selon la résistance thermique du bâti et de l’isolation qui y aura été ajoutée, l’installation de chauffage peut varier. Plus l’isolation sera efficace, moins les radiateurs seront tenus d’être puissants.

La chaleur est largement mieux conservée dans un habitat dont l’isolation est bien pensée et bien déployée. La température moyenne en hiver à l’intérieur est déjà bien supérieure à celle d’un logement dont l’isolation est défaillante, même sans chauffage.

Ainsi, par rapport au calcul de la puissance du chauffage en fonction du volume, on pourra procéder comme suit : 

  • Mauvaise isolation : ajouter jusqu’à 15% au résultat obtenu par calcul au mètre cube.
  • Bonne (voire très bonne) isolation : ôter 10% aux valeurs obtenus par le calcul de puissance au mètre cube.

Prenons l’exemple d’une cuisine de 20 mètres cube où la température moyenne attendue sera de 20°C.

Mauvaise isolation : 

21 x 77 watts = 1617 Watts. Dans ce cas, on ajoutera alors 15%, pour obtenir 1859 Watts.

Bonne isolation : 

21 x 77 watts = 1617 Watts. On soustraira ensuite 10%, pour obtenir 1456 Watts.

Vous noterez la différence de près de 400 watts entre ces deux cas de figure. En clair, une différence de puissance peut s’avérer importante, et peut réellement faire une différence considérable à l’heure de régler ses factures d’énergie.

À noter

Pour les pièces avec un taux d’ensoleillement élevé, vous pouvez retirer 5 à 10 % de la puissance calculée. À chaque tranche de 500 mètres d’altitude vous pouvez ajouter 10%.

Ces calculs sont-ils uniquement valables pour les radiateurs électriques, ou peuvent-ils servir pour les radiateurs en fonte ?

La question du mode de fonctionnement de votre installation de chauffage doit être prise en compte.

Les radiateurs électriques chaufferont de façon indépendante chaque pièce. A contrario, les radiateurs en fonte branchés sur une chaudière sont tributaires de la température de l’eau qui circule dans le circuit.

Toutefois, il ne faut pas oublier que chaque élément de chauffage, même en fonte, peut être réglé indépendamment. Un seul modèle de radiateur installé dans deux pièces d’utilité et de taille différente ne sera pas tenu d’être réglé de la même façon. Dans une pièce plus petite, le radiateur n’aura pas besoin de tourner à plein régime, contrairement au cas d’une pièce plus grande.

En réalité, dans le cas d’une installation dépendant d’une chaudière, on va d’abord effectuer un calcul global de la puissance nécessaire pour chauffer tout le volume de la maison. Ainsi, on saura quel modèle de chaudière sera plus adapté. On passera ensuite au calcul de la puissance de chaque radiateur par pièce. Là, on saura exactement quel modèle installer en fonction du volume et du rôle de la pièce dans l’habitation.

Quelques astuces pour tirer le meilleur parti de son installation de chauffage

Voici quelques points pouvant faire la différence quant à l’efficacité de chaque radiateur :

  • Chaque radiateur doit être dégagé. Ne placez aucun meuble à proximité de vos radiateurs, ces derniers libèreront davantage de chaleur.
  • Si votre radiateur est situé sous une fenêtre, assurez-vous que les rideaux ne l’obstrueront pas. Un rideau aura tendance à retenir la chaleur dégagée et ne permettra pas sa dissipation dans le volume de la pièce.
  • Choisissez des radiateurs qui ont une bonne inertie. Si c’est le cas, vous parviendrez à faire des économies d’énergie.
  • Réglez bien chaque radiateur sur une température dite “de confort“ en fonction du rôle de la pièce. Il ne sert à rien d’avoir une température de 25°C dans une cuisine par exemple. Respectez les températures recommandées en fonction du rôle de la pièce.
  • Enfin, quel que soit le type de radiateurs installés chez vous, pensez à baisser leur puissance la nuit. La température de confort souhaitée pour la journée n’est pas nécessaire la nuit. Ce simple mode de fonctionnement permet de faire de belles économies sur l’année

La question du mode de fonctionnement de votre installation de chauffage doit être prise en compte.

Les radiateurs électriques chaufferont de façon indépendante chaque pièce. A contrario, les radiateurs en fonte branchés sur une chaudière sont tributaires de la température de l’eau qui circule dans le circuit.

Toutefois, il ne faut pas oublier que chaque élément de chauffage, même en fonte, peut être réglé indépendamment. Un seul modèle de radiateur installé dans deux pièces d’utilité et de taille différente ne sera pas tenu d’être réglé de la même façon. Dans une pièce plus petite, le radiateur n’aura pas besoin de tourner à plein régime, contrairement au cas d’une pièce plus grande.

En réalité, dans le cas d’une installation dépendant d’une chaudière, on va d’abord effectuer un calcul global de la puissance nécessaire pour chauffer tout le volume de la maison. Ainsi, on saura quel modèle de chaudière sera plus adapté. On passera ensuite au calcul de la puissance de chaque radiateur par pièce. Là, on saura exactement quel modèle installer en fonction du volume et du rôle de la pièce dans l’habitation.

Où installer ses radiateurs ?

Il faut savoir qu’il est préférable d’installer un radiateur électrique tous les 20 m². Pour une pose murale, laissez environ quinze centimètres de libre au dessus du sol. Pour éviter tout incendie, empêchez les contacts avec les rideaux.

chauffage pieds chaussettes
En ce qui concerne l’emplacement des radiateurs, nous vous recommandons de les placer près des zones froides (en dessous ou à côté des fenêtres).

Faites attention à ce que le mur sur lequel vous voulez installer le radiateur soit bien isolé. Dans le cas contraire la chaleur risque de s’évader. Pour éviter cela, vous pouvez placer une plaque d’aluminium entre le mur et le radiateur.

Pour aller plus loin

Quel radiateur électrique choisir ?

En savoir plus

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

  1. jacky - 06/06/2020 Répondre

    intéressant. d ou vient le 50 ??

    • Pierre - 10/06/2020

      Bonjour Jacky,
      nous comptons 50w par m3 pour une habitation faiblement isolée avec un climat tempéré (voir le tableau au dessus).

Articles du moment