Skip to content
Entretenir
compost legume fruit

Comment réussir son compost chez soi ?

Lecture : 6 min
Difficulté

0

Qu'est-ce que le compost ?

Ce que l’on appelle compost est le produit du compostage, un processus biologique de transformation de la matière organique, principalement d’origine végétale, en un produit riche en éléments minéraux (azote, carbone, phosphore) et dont l’apparence est semblable à celle du terreau.

Ce processus de décomposition qui se produit de lui-même dans la nature est rendu possible grâce au micro et macro-organismes (comme les vers, les champignons ou les bactéries) naturellement présents dans les sols.

Notez qu’à l’état naturel, on ne parle pas de compost, mais d’humus !

À quoi sert le compost ?

En pratique, le compost est une forme d’engrais naturel qui se forme par dégradation d’un mélange proportionnel de matières organiques dites sèches (comme des feuilles mortes, des brindilles, ou du carton) et de déchets verts et humides (comme des épluchures de légumes ou des restes de tonte de pelouse).

Au delà d’être un excellent moyen de valoriser les déchets verts présents dans notre poubelle, le compost est un fertilisant naturel incomparable. En libérant dans la terre les nutriments stockés lors de la décomposition, il améliore la qualité des sols et favorise la croissance et le développement des plantes.

compost semi
Le compost, un allié de poids pour le développement de vos semis

Comment démarrer un compost ?

Ce qui est compostable et ce qui ne l’est pas

Les déchets de cuisine

Presque tous les déchets organiques d’origine végétale, comme les épluchures de fruits et légumes, les sachets de thé, le marc de café, ou les coquilles d’oeufs broyées, sont bons à composter.

Attention

Certains végétaux ajoutés en trop grande quantité peuvent nuire à la bonne santé de votre compost. C’est notamment le cas des pelures d’ail et d’oignons, et des écorces d’agrumes qui s’avèrent être un puissant insecticide.

On évitera également de jeter au compost, les restes de nourritures cuisinés et assaisonnés, les produits laitiers et carnés (reste de viande et os, arêtes de poissons) et les matières grasses, qui peuvent attirer les nuisibles et produire des odeurs désagréables lors du processus de décomposition.

Les déchets de jardin

Les restes de tontes sèches, les feuilles mortes, les écorces et les branchages sont des matières sèches compostables, faciles à se procurer.

Éviter cependant de jeter les feuilles malades ou récemment traitées avec des produits chimiques, les mauvaises herbes montées en graines, les résineux et les excréments d’animaux qui nuiront à votre compost.

Les autres types de déchets

Pour assurer le bon équilibre de votre compost, vous pouvez ajouter en quantité mesurée, carton, papiers non imprimés et cendres de bois froides.

Les papiers glacés et imprimés (magazines et journaux), les bois traités (tel que le bois de palettes), le charbon de barbecue et de manière générale, tous les composés inorganiques sont cependant à proscrire.

Les proportions à respecter

La réussite du processus de compostage est avant tout une question d’équilibre entre les différents éléments qui le composent. Un compost bien équilibré est composé d’un mélange aéré de 2/3 de matières brunes carbonées pour ⅓ de matières vertes azotées.

Les déchets de cuisine et les déchets verts de jardin sont les plus riches en matière azotée et en sels minéraux.

Leur ajout en grande quantité nécessitera donc l’addition d’une quantité proportionnelle de matière sèche carbonée (carton, feuilles mortes, branchages) pour assurer l’équilibre de votre compost.

Les bons gestes à adopter

Un excès de matière verte ou brune créera un déséquilibre dans le compost, ce qui entraînera soit le ralentissement du processus (trop de déchets secs et peu d’humidité), soit la formation d’un mélange qui aura tendance à pourrir à cause de l’excès d’humidité.

Chaque fois que vous rajoutez de la matière à votre compost, veillez donc à maintenir cet équilibre.

Le mélange doit également être suffisamment aéré pour permettre aux micro-organismes de proliférer. Attention donc aux composts trop tassés ou trop denses qui risquent de retenir l’eau et d’étouffer ces micro-organismes

bonnes pratiques compost
Les bonnes pratiques à respecter pour votre compost

À noter

Pour accélérer le processus de décomposition vous pouvez également broyer vos biodéchets en amont. Il se dégraderont plus rapidement et seront plus facilement assimilables par les micro-organismes.

Le présence de lombrics dans votre composteur sera également un facteur d’accélération du processus de compostage. Un compost est généralement mûr et prêt à être utilisé après 6 à 9 mois, contre 3 à 6 mois pour le lombricompost.

vers de terre compost
Un compost riche en vers de terre arrivera à maturité plus rapidement

Où faire et placer le composteur ?

Composteur côté jardin

Si vous disposez d’un jardin, la réalisation d’un compost vous demandera très peu de travail.

Pour réaliser votre composteur, privilégiez un endroit légèrement reculé, à la mi-ombre et laissez faire la nature. Le contact direct avec le sol favorisera l’apparition des micro-organismes responsable du compostage.

Le compost en tas

Bien qu’elle soit peu esthétique, il s’agit de la technique la plus simple, et qui permet de composter une grande quantité de déchets.

Il suffit d’alterner des couches successives de matière humides et de matière sèches dans certaines proportions et de recouvrir le tas d’un mélange de pailles ou d’herbes séchées.

Sensible aux conditions climatiques, cette technique demandera un contrôle fréquent du taux d’humidité et le compost devra également être retourné régulièrement pour assurer l’aération du mélange et la bonne réalisation du processus.

Compost en tas
Le compost en tas est une alternative simple et efficace à mettre en place

Le compost en treillis, en bac ou en silo en bois.

La technique en elle-même est similaire à celle du compost en tas, à la différence près que le compost est contenu et à l’abri des regards.

Si l’esthétique est un point important, vous pouvez acheter un bac à compost dans le commerce ou le réaliser à petit prix à l’aide de palettes, de planches en bois ou d’un treillis disposé à même le sol.

compost bois jardin
Plus discret, le compost en bac à bois ne chamboulera pas l'esthétisme de votre jardin

Composteur en Bois 400 L - PRATIK

Jardipolys

Livré pré assemblé avec accessoires de fixation, trappe et couvercle

Voir le produit

Composteurs spécial appartement

Si votre appartement dispose d’un petit balcon, le composteur en bac ou le lombricomposteur sont des options idéales.

Vous pouvez démarrer l’expérience à l’aide d’un pot de fleur (d’une capacité de 30 litres environs) dont le fond à été percé, et d’une soucoupe à utiliser comme couvercle pour éviter d’attirer les insectes dans votre intérieur ou sur votre balcon.

Le bac à compost ne pouvant être en contact direct avec le sol, veillez également à placer un récipient sous votre composteur pour récolter le liquide qui pourrait s’en écouler durant le processus.

Aussi appelé thé de compost, ce liquide est un puissant fertilisant qui peut être utilisé pour l’arrosage de vos jardinières, à raison d’un volume de thé pour 10 volume d’eau. Vos plantes vont adorer !

Et si l’idée de faire votre propre compost vous séduit, pourquoi ne pas investir dans un composteur d’appartement ?

lombricomposteur appartement
Un lombricomposteur vous permettra de composter sur le balcon de votre appartement

Poubelle compost - 6 litres

EDA Plastiques

Couvercle hermétique et ans de transport

Voir le produit

Pourquoi composter ses déchets ?

Pour réduire la taille de ses poubelles

La matière organique, issue principalement des déchets de cuisine, représente plus d’un tiers du volume total des poubelles d’un français moyen.

Composter, c’est donc donner une utilité nouvelle à ses déchets de cuisine et se passer chaque semaine de quelques allers-retours au local à poubelles.

Pour faire des économies

Si vous avez des plantes chez vous, composter vos biodéchets vous permettra de produire un engrais naturel, totalement gratuit et d’une qualité incomparable à celle du commerce.

L’utilisation du compost permet, en outre, de limiter l’utilisation de produits phytosanitaires dérivés de l’industrie pétrochimique. Un plus pour vos plantes, mais également pour votre santé !

Pour agir pour la planète

Près de 70% des Français jettent pêle-mêle, peau de banane, restes de viande et emballages usagés dans leurs poubelles. Poubelles qui indépendamment de leur contenu vont être collectées et transportées pour finir par être stockées ou incinérées en déchetterie.

Au-delà du coût économique et écologique du fonctionnement de notre système de gestion des déchets, la mise en décharge des déchets organiques va également être à l’origine d’émissions supplémentaires, et évitables, de gaz à effet de serre.

Si vous cherchiez une manière de changer le monde à votre échelle, vous l’avez trouvé ! En réduisant le volume de vos poubelles et en rejoignant les quelque 4 millions de français qui se sont déjà lancés dans la valorisation de leurs déchets verts grâce au compostage.

compost bois fouche

Newsletter

5€ offert sur votre 1ère commande en vous inscrivant à notre newsletter !

S'inscrire

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment

Vos besoins