Skip to content
Entretenir
parquet blanchi

Comment blanchir un parquet ?

Lecture : 5 min

0

Si pendant longtemps la mode était au parquet en bois vitrifié, parfaitement ciré, aujourd’hui, la tendance est tout droit venue de Scandinavie : le parquet blanchi.

Attention, on ne parle pas simplement de parquets que l’on aurait peint en blanc. Nous parlons de parquets patinés, cérusés, vieillis et blanchis par le biais de différentes astuces et techniques.

Comme toujours, il faut choisir la bonne méthode et éviter l’utilisation d’un produit inapproprié qui ne ferait qu’endommager votre parquet.

Suivez le guide, on vous explique les avantages d’un parquet blanchi et comment vous y prendre pour obtenir ce résultat.

Les avantages d’un parquet blanchi

En termes de décoration de la maison, ce type de parquet permet de rendre une pièce plus claire, plus lumineuse qu’avec un parquet bois traditionnel.

L’effet blanchi donne une patine ou une céruse au bois, donnant ainsi l’illusion qu’il s’agit d’un parquet ancien. Bien évidemment, ce traitement ne se fait que sur du bois massif.

parquet blanchi lumiere
Pour qui cherche des options déco pour rafraîchir son intérieur, blanchir son parquet peut être LA solution, à la fois simple et efficace.

Au fil du temps, l’aspect blanchi laisse apparaître des passages un peu plus usés, qui correspondent aux zones de circulation de votre maison. Ainsi, on obtient un effet “loft“ ou “décoration industrielle“ grâce à cette patine.

Au-delà de la décoration, un parquet blanchi est facile à entretenir. D’ailleurs, certains traitements du quotidien permettent de conserver la céruse, voire de l’accentuer. Nous le verrons en suivant.

À noter

Nous tenons à signaler que les méthode de blanchiment citées ci-dessous sont essentiellement pour du parquet massif.

La préparation du parquet avant blanchiment

Comme toujours, la préparation du support va déterminer la tenue et la qualité du résultat.

Le ponçage du parquet

Avant d’appliquer quelque traitement que ce soit, il est important de nettoyer et d’uniformiser votre parquet en bois massif.

Il faut donc procéder à un ponçage de toute la surface à blanchir à l’aide d’une ponceuse. Cela permettra de retirer la couche de cire, de vernis ou d’huile présente jusqu’alors. Le décapage et le décirage sont déconseillés. Ils peuvent altérer l’application du vitrificateur ou de l’huile.

Nous vous recommandons de procéder en deux phases :

  • Un premier ponçage à gros grain (36/40).
  • Un second passage en grain moyen (50/60)
  • Un troisième ponçage à l’aide d’un grain fin (100/120).

Il est important de bien travailler toute la surface de votre parquet. Le travail doit être fait de façon uniforme et n’omettre aucun recoin. Le pourtour de la pièce sera réalisé au racloir ou à la ponceuse à patin triangulaire.

Veillez à bien dépoussiérer tout l’espace et toute la pièce que vous entendez traiter. Après avoir bien balayé, nettoyez à l’aide d’un aspirateur.

poncer parquet renover
Une fois votre parquet parfaitement poncé et nettoyé, vous pourrez passer à l’étape du blanchiment.

Les différentes options et méthodes pour blanchir votre parquet

Avant toute chose, avant de choisir quelle méthode utiliser pour blanchir votre sol, prenez le temps de tester.

Sur une latte de parquet de la même essence de bois que votre sol, faites différents tests, en veillant à chaque fois à poncer le bois avant d’appliquer le traitement. Les résultats tardent parfois plusieurs heures, voire plusieurs jours avant d’être visibles. Soyez donc aussi patient que prudent.

Un test vous permettra d’obtenir l’effet et la teinte voulus, sans mauvaise surprise une fois le chantier terminé.

L’entretien à l’eau de Javel

Aussi simple que cela puisse paraître, il suffit de laver le bois brut à l’eau de Javel pour qu’il blanchisse.

Le traitement est facile à appliquer et à entretenir :

  • Il suffit de laver régulièrement le sol à la serpillière, à l’aide d’une solution d’eau de Javel et d’eau chaude. Attention, sur les parquets contrecollés, ne laissez jamais l’eau stagner ni ne laver à grande eau.

Il s’agit de la méthode suédoise. En Suède, il est coutume de marcher en chaussettes chez soi. Les sols étant essentiellement faits de parquets bruts, c’est naturellement que la méthode a vu le jour, à force d’entretien.

Bien que simple et difficilement ratée, cette option demande d’être testée en amont. Le pin est l’essence de bois la plus utilisée pour le parquet dans les pays scandinaves. En Europe et en France, c’est le chêne qui a souvent la préférence du public. Sur le chêne et le châtaignier, cette méthode est beaucoup moins efficace que sur les résineux.

blanchir parquet javel
Vérifiez comment réagit votre parquet avant de vous lancer.

Comment éclaircir un parquet en bois grâce à l’eau oxygénée ?

Oui, vous avez bien lu, de l’eau oxygénée !

Les menuisiers s’en servent pour décaper et éclaircir le bois. Attention, il s’agit d’eau oxygénée concentrée (achetée en pharmacie). En plus de cet ingrédient, vous devrez également vous munir d’un fixateur de tanin, le fond dur et d’un vitrificateur (mat si possible).

Dans ce cas, voici le déroulement des opération :

  • Appliquez de l’eau oxygénée au pinceau directement sur le bois brut (et poncé) et laissez reposer 12 heures.
  • Répétez l’opération et laissez sécher 12 heures également.
  • Après ce délai, appliquez une couche de fond dur au pinceau, puis laissez sécher au moins 6 heures (se référer à la fiche technique du produit).
  • Appliquez ensuite le vitrificateur.

Cette option demande de la patience. L’ensemble des étapes demande plusieurs jours entre les phases d’application et de séchage.

Néanmoins, le résultat est vraiment bluffant. On obtient un parquet blanchi uniformément, laissant apparaître les veines du bois.  permet de vieillir et blanchir votre parquet de façon définitive.

Blanchir son parquet grâce à de la lasure

La lasure est un produit qui est normalement destiné aux surfaces verticales. On peut néanmoins l’appliquer sur un plancher en bois. Pour cela, et obtenir une bonne tenue sur 3 à 4 ans, il faut l’appliquer en plusieurs couches. Le film obtenu sera résistant pour des passages modérés. Cette méthode est relativement rapide. Elle demande d’être réactif et coordonné pour obtenir un résultat homogène. Si vous attendez trop, votre parquet sera blanchi de façon incohérente.

Pour ce faire, voici comment opérer :

  • Appliquez une couche de lasure blanche sur votre parquet poncé et nettoyé.
  • N’attendez pas qu’elle sèche complètement, essuyez votre parquet.
  • Laissez ensuite sécher.
  • Si l’aspect est suffisant, appliquer une à deux couches de lasure incolore.

Le but est d’obtenir un voile clair qui va surligner les veines du bois, tout en éclaircissant la teinte de l’ensemble.

L’avantage de cette méthode, c’est que le parquet est imperméabilisé et protégé, et le chantier peut être réalisé plus rapidement qu’en utilisant un vitrificateur.

Lasure très longue durée - Environnement

BLANCHON

Lasure microporeuse haute résistance

Voir le produit

Parquet blanchi à la céruse

Cette méthode permet de teinter même les bois les plus foncés. Comme avec la lasure, il s’agit d’un revêtement, non d’une décoloration du bois.

  • Après un bon ponçage, légèrement creuser le bois avec une brosse métallique pour que la céruse remplisse les parties tendres du bois. Aspirez bien les poussières.
  • Appliquez la céruse sur votre parquet et laissez sécher environ 4 heures.
  • Une deuxième application est parfois nécessaire.
  • Appliquez ensuite une couche de vitrificateur, que vous laisserez sécher.
  • Poncez toute la surface à l’aide d’un papier à grains fins (100/120).
  • Dépoussiérez correctement, puis appliquez une seconde couche de vitrificateur, bien tendue.
parquet blanchi ceruse
Le résultat permettra de vous assurer d’avoir un parquet parfaitement protégé, pour longtemps. Même dans un lieu très fréquenté (beaucoup de passage), la teinte tiendra parfaitement.

Comment entretenir un parquet blanchi ?

La réponse à cette question va dépendre de la méthode de blanchiment choisie.

  • Eau de javel :

Il suffira d’entretenir le sol en le lavant avec une solution d’eau et d’eau de Javel pour prolonger l’effet déco.

  • Eau oxygénée :

Hormis l’entretien classique (lavage), le parquet ne demandera pas d’attention particulière. Le traitement peut être répété après plusieurs années, si des zones de passage se sont assombries.

  • La lasure :

L’entretien quotidien est classique. En revanche, il peut s’avérer utile de poncer légèrement votre parquet après quelques années (3 à 4 ans), puis d’appliquer un légère couche de revêtement pour prolonger la protection.

  • La céruse :

L’entretien du parquet est classique. Selon la qualité du vitrificateur, ce revêtement est prévu pour durer une quinzaine d’années. Passé ce temps, les passages répétés vont l’user d’une façon non uniforme et altérer l’aspect blanchi du bois. N’attendez pas trop longtemps avant de re-protéger le plancher. En effet, la céruse qui n’est plus protégée par le vitrificateur a tendance à s’encrasser et noircir.

Pour aller plus loins

Découvrez notre guide : Nettoyer un parquet

En savoir plus

Vous voilà renseignés. Il ne vous reste plus qu’à choisir la méthode qui vous intéresse et à la tester sur un échantillon de votre parquet. Choisissez bien, votre chantier en dépend.

Bon bricolage à tous

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment

Vos besoins

Nos univers