Skip to content
Rénover
joint carrelage renovation

Refaire des joints de carrelage encrassés ou abîmés

Lecture : 4 min 30

1

Si les carreaux de carrelage durent extrêmement longtemps, on ne peut pas en dire autant de leurs joints. Et c’est d’autant plus vrai quand le sol qui en est équipé est exposé aux intempéries (terrasse, etc.).

Passé un stade, le nettoyage ne suffit plus à redonner leur aspect originel aux joints. D’ailleurs, ils commencent souvent à devenir poreux, voire même friables, et peuvent mettre à mal l’adhérence du carrelage. Ce type de joint est fait de mortier, et ce dernier s’use au fil du temps.

Pas de panique, il est tout à fait possible de redonner un coup de jeune à votre sol, simplement en remplaçant les joints entre vos carreaux de carrelage.

Suivez le guide, on vous tout ce qu’il vous faut savoir pour vous en sortir tout seul.

La rénovation des joints d’un carrelage, étape par étape

Avant toute chose, voyons quel matériel sera nécessaire :

  • Gants de protection et lunettes.
  • Un grattoir à déjointer électrique. À défaut, vous pouvez utiliser un marteau et un burin, mais attention à la casse. Une meuleuse peut également faire l’affaire, si l’écartement entre les carreaux permet de glisser le disque.
  • Une truelle (langue de chat).
  • Une spatule ou raclette.
  • Du mortier de jointoiement.
  • Un seau.
  • Une brosse.
  • Un aspirateur.
  • Éponge.
  • Chiffon(s).
  • Eau.
  • Enlève voile de ciment (pour le nettoyage final de la surface rénovée).

À noter

On utilise du mortier de jointoiement pour réaliser les joints d’un carrelage. N’essayez surtout de vous improviser carreleur avec une cartouche de joint silicone pour votre terrasse !

Une fois bien équipé, place aux travaux de rénovation.

Enlever le joint de carrelage existant

Comme souvent, avant de tout refaire, on doit tout défaire !

Il est important de travailler avec minutie, même si la tache est fastidieuse. À l’aide du grattoir à déjointer (ou de la solution que vous aurez choisie), il faut avancer avec méthode et retirer tous les joints présents.

Attention, si vous utilisez un grattoir électrique ou une meuleuse, attendez-vous à soulever beaucoup de poussière. Gardez l’aspirateur à portée de main pour pouvoir débarrasser l’excédent au fur et à mesure. N’hésitez pas à brosser également, cela permettra de débarrasser les espaces entre les carreaux des quelques débris qui subsistent.

Une fois toute la surface de votre carrelage débarrassée de ses joints, vous allez passer à l’étape du remplacement.

La préparation du mortier de jointoiement

Pour le préparer correctement, faites comme suit :

  • Versez de l’eau claire dans un seau.
  • Ajoutez la poudre de mortier petit à petit, tout en remuant.
  • N’arrêtez pas de malaxer jusqu’à l’obtention d’un mortier lisse, sans bulle d’air, et dont la consistance est fluide, mais pas liquide.
  • Une fois cette consistance obtenue, laissez reposer votre mortier de jointoiement entre 5 et 10 minutes.

Plus vous prendrez soin de malaxer le mortier correctement, plus il sera lisse et homogène. Concernant sa texture, même si l’on peut être tenté de le rendre assez liquide pour qu’il pénètre bien entre les carreaux, il doit rester fluide et relativement dense.

Une fois votre mortier reposé, vous pouvez passer à l’application.

Joint carrelage - fin - poudre - sols et murs

BOSTIK

Joints pour tous types de carreaux de 1 à 6 mm

Voir le produit

L’application des joints

À l’aide de votre truelle langue de chat (ou de votre spatule), faites pénétrer le mortier entre tous les carreaux. L’idée est de prendre le temps d’avancer avec précaution et de s’assurer de ne laisser aucun manque.

Appliquez ainsi le mortier sur toute la surface à rénover. Au fur et à mesure de votre avancement, n’hésitez pas à ôter le mortier en surplus à l’aide d’une spatule.

À noter

Le mortier de jointoiement tend à durcir dans l’heure. Lorsque vous le posez, veillez à ne pas trop tarder. Nous vous recommandons d’en préparer de petites quantités, afin d’être sûr de pouvoir finir d’appliquer une charge avant qu’elle ne commence à prendre

Après avoir laissé les joints sécher pendant environ 10 minutes, prenez une éponge humide et repassez sur les joints afin de les lisser. Les 10 minutes d’attente permettent à la surface des joints de prendre. Ainsi, vous ne risquez pas de les détériorer.

Cette étape permet de rendre les joints esthétiques et lisses, pour que les salissures accrochent moins, mais elle permet également d’éliminer des traces persistantes de “voile de ciment“.

Afin de supprimer toutes traces de vos travaux de rénovation, le lendemain de la pose, après un jour de séchage, appliquez un “enlève voile de ciment“. Ce produit corrosif permet de faire disparaître toutes les traces de votre travail.

Si vous n’employez pas cette solution, attendez-vous à voir une sorte de voile apparaître partout autour des joints de votre carrelage. Il est possible de les enlever grâce à un mélange d’eau (3/4) et d’acide chlorhydrique (1/4). Mais attention, ce produit est dangereux. Préférez un produit prêt à l’emploi, prévu pour être appliqué à l’éponge ou à la serpillère.

En respectant chacune des étapes, vous devriez obtenir un résultat impeccable.

Comment changer des joints de carrelage dans une douche ?

Pour le cas de travaux de rénovation des joints de carrelage dans une salle de bains ou une douche, la technique de travail n’est pas différente. La seule différence repose sur l’utilisation d’un liquide hydrofuge.

Il suffit de remplacer l’eau utilisée pour préparer le mortier de jointoiement, par cette solution hydrofuge. Elle permet ainsi aux nouveaux joints d’être très résistants à l’humidité.

Pour le reste du travail, tout est identique, depuis l’utilisation des outils jusqu’au nettoyage final de la surface rénovée.

À noter

Sans cette solution hydrofuge, les joints de votre douche pourraient rapidement devenir poreux, voire friables. Dans ce cas, il ne serait pas étonnant de voir des moisissures proliférer dans votre salle de bains, et peut-être même dans d’autres pièces humides de la maison. Attention donc à bien utiliser cette solution pour les joints de votre douche.

Vous voilà renseigné, vous pouvez vous lancer. Veillez simplement à vous protéger les mains (le mortier est corrosif) et à bien nettoyer votre chantier au fur et à mesure. D’une part, l’aspect final de votre surface n’en sera que meilleur, d’autre part, les traces appelées “voile de ciment“ n’apparaîtront pas.

Armez-vous de patience, ce type de chantier prend du temps. Mais quelle satisfaction que de savoir que votre carrelage et ses joints sont repartis pour de longues années.

Bon bricolage à tous.

Peinture

Newsletter

Bénéficiez de 5€ sur votre 1ère commande en vous inscrivant à notre newsletter !

S'inscrire

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. Belon - 03/07/2021 Répondre

    Super Merci

Articles du moment