Skip to content
Entretenir
technicien de maintenance de la pompe à chaleur contrôle l'installation

Tout ce qu'il faut savoir sur l'entretien de la pompe à chaleur

Lecture : 5 min 30
Difficulté

0

La pompe à chaleur ne présente pratiquement que des avantages. Peu énergivore et écologique, elle offre de surcroît un confort thermique optimal à l’ensemble d’une habitation. Mais vous devez savoir qu’un tel équipement demande un suivi régulier afin de conserver un niveau de rendement élevé.

En quoi consistent les opérations de maintenance d’une PAC ? L’appel à un professionnel est-il obligatoire ? Lisez l’article qui suit pour savoir comment assurer l’entretien de votre pompe à chaleur et ainsi prévenir tout risque de panne !

L'importance de l'entretien de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un équipement complexe qu’il est primordial de surveiller régulièrement. Ce faisant, en plus de maximiser ses chances d’une longue vie à vos côtés, vous profiterez d’un air exempt de toute impureté.

Le fonctionnement d'une pompe à chaleur

En préambule, expliquons brièvement le mode de fonctionnement d’une pompe à chaleur.

La pompe à chaleur ou « PAC » repose sur un dispositif simple : elle puise les calories provenant du sol, de l’air ou de l’eau pour les restituer en chaleur vers l’intérieur d’un logement. La pompe à chaleur réversible est également capable de délivrer de l’air frais pour refroidir une pièce.

Mais pourquoi faut-il impérativement entretenir ses équipements ? Voici déjà trois excellentes raisons.

Prolonger la durée de vie de la PAC

La régularité de l’entretien de la pompe à chaleur assure une pérennité au long terme à votre installation thermodynamique. Théoriquement, la durée de vie d’une PAC est estimée à 15 ans. Toutefois, celle-ci risque d’être sensiblement écourtée en cas de défaut de maintenance…

Optimiser la qualité de l'air ambiant

La pompe à chaleur air-air souffle de l’air à l’intérieur du logement. Les versions réversibles sont capables de réchauffer ou rafraichir l’air ambiant.

Pour conserver un air sain dans votre habitation, le changement du filtre à charbon actif s’opère une à deux fois dans l’année. Dans le cas contraire, celui-ci n’assumerait plus son rôle, à savoir empêcher les mauvaises odeurs de s’accumuler.

De la même façon, le nettoyage du filtre à air à une fréquence d’une fois toutes les deux semaines vous garantit un air parfaitement sain à l’intérieur de votre domicile.

Faire des économies en optimisant les performances de la PAC

Une PAC qui fonctionne mal est une PAC qui consomme plus ! Heureusement, en localisant rapidement le problème technique, vous empêchez votre système de surconsommer.

Car, dans ce cas, votre facture d’électricité ou de gaz (selon le type d’installation) risque d’augmenter considérablement, surtout en période hivernale. En effet, lorsqu’il fait froid, la pompe à chaleur fonctionne à plein régime, et là, gare aux mauvaises surprises…

L'entretien d'une PAC est-il obligatoire ?

Absolument ! En cause, la présence de fluides frigorigènes potentiellement dangereux dans l’installation qui vous contraint à une réglementation stricte.

Ainsi, comme le précise le décret promulgué en juillet 2020, les systèmes thermodynamiques dont la puissance se situe entre 4 kW et 70 kW doivent obligatoirement faire l’objet d’un entretien tous les deux ans. Au-delà de 70 kW, une révision s’impose uniquement tous les cinq ans.

Dans tous les cas de figure, nous vous conseillons vivement de procéder à un entretien annuel afin de bénéficier d’un suivi optimal et d’anticiper tout risque de panne.

Indiquons aussi qu’il incombe à l’entreprise chargée de l’installation de votre pompe à chaleur de respecter les réglementations qui lui sont relatives et ainsi vous garantir un équipement parfaitement conforme.

Important :

Un changement des fluides frigorigènes doit par ailleurs avoir lieu tous les cinq ans. Évidemment, seul un professionnel formé est autorisé à manipuler ces fluides potentiellement toxiques pour votre santé et l’environnement.

Comment entretenir votre pompe à chaleur 

Pour l’entretien global de votre pompe à chaleur, il est indispensable de faire appel à un professionnel. Toutefois, pour vous assurer du fonctionnement correct de votre installation, quelques opérations de routine sont tout à fait réalisables par vos soins au quotidien.

L'entretien réalisable par vous-même

Selon le type de PAC dont vous disposez (aérothermique, géothermique ou hydrothermique), la maintenance n’est pas la même.

L’entretien quotidien réalisable par un particulier concerne surtout les PAC aérothermiques (air-eau ou air-air), qui puisent la chaleur de l’air. Cependant, quelques vérifications ponctuelles peuvent également être appliquées pour les installations géothermiques (sol-eau, sol-sol ou eau-eau).

La maintenance d'une pompe à chaleur géothermique

Découvrez ci-dessous quelques points d’entretien à entreprendre de votre propre chef pour assurer la surveillance de votre PAC géothermique (utilisant l’énergie présente sous terre).

  • Le contrôle de la pression du module hydraulique : en règle générale, celle-ci doit être comprise entre 1 et 1,5 bar. Si vous constatez une baisse de manière répétée, cela témoigne probablement d’un problème plus significatif. Dans ce cas, il est préférable de contacter un professionnel plus à même de repérer l’origine de cet affaiblissement.
  • La surveillance du fluide caloporteur : faites appel à un technicien en cas d’insuffisance de fluide frigorigène.
  • Le contrôle visuel de l’équipement : ce type de PAC contient une quantité abondante de fluide caloporteur, il est donc important de surveiller régulièrement l’étanchéité de l’ensemble des éléments.

Comment entretenir soi-même sa pompe à chaleur aérothermique ?

Ces appareils thermodynamiques utilisent les calories de l’air pour fonctionner. Il va donc de soi que leur installation s’opère à l’extérieur de votre propriété.

Par conséquent, l’entretien est surtout lié à la surveillance d’intempéries pouvant altérer le fonctionnement de votre PAC.

Concrètement, voici quelques petits travaux à accomplir au quotidien :

  • le nettoyage de la borne extérieure afin de garantir la circulation de l’air dans les meilleures conditions. Pour ce faire, débarrassez tout objet susceptible de venir obstruer les hélices de votre équipement extérieur : branchages, feuilles et autres débris végétaux ;
  • le dépoussiérage et le lavage des bouches d’insufflation intérieures pour conserver une qualité d’air optimale au sein de votre habitation. Pour cela, munissez-vous simplement d’un chiffon imbibé d’eau savonneuse pour nettoyer le filtre à air ;
  • la protection du groupe extérieur avec une housse en cas d’absence prolongée ;
  • le dégivrage de l’unité extérieure en période de gel.

Avantages et inconvénients des pompes à chaleur Air Eau : on vous dit tout

Nos experts vous donnent leur avis sur le sujet.

En savoir plus

L'entretien imputable à un technicien qualifié

Si vous êtes consciencieux, les étapes d’entretien que nous venons d’énumérer vont vous permettre de considérablement limiter le risque de panne de votre pompe à chaleur.

Cependant, ces équipements exigeants réclament impérativement un suivi encore plus scrupuleux. Pour ce faire, vous devez faire appel à un artisan qualifié certifié RGE (reconnu garant de l’environnement) et/ou QualiPAC, mais rassurez-vous, de façon épisodique.

Important :

Les certifications RGE et QualiPAC sont gages de qualité. La première qualification regroupe les professionnels spécialement formés pour la mise en place et l’entretien d’équipements thermiques selon les normes environnementales. Le label QualiPAC englobe, quant à lui, les experts en installations de pompes à chaleur.

À raison d’une fois par an, il est conseillé de contacter un professionnel qui se chargera de procéder au contrôle technique de votre installation. Ces points de surveillance essentiels concernent :

  • le nettoyage des systèmes ;
  • les divers réglages de la pompe à chaleur ;
  • le contrôle de l’étanchéité de l’installation thermique ;
  • le calcul des performances de la pompe à chaleur (mesure du coefficient de performance et du coefficient d’efficacité frigorifique) ;
  • l’inspection générale du système ;
  • la vérification du bon état du réseau électrique.

Une fois l’inspection de la PAC achevée, une attestation listant l’ensemble des révisions effectuées vous est délivrée. Ce document est la preuve que vous êtes en règle et vous couvre en cas de sinistre.

À noter

Vous avez tout à fait le droit de programmer un rendez-vous avec un technicien en dehors des délais préconisés. Si vous suspectez un dysfonctionnement de votre PAC, n’hésitez pas. Vous profiterez par ailleurs de cette entrevue pour vous renseigner sur les tâches que vous pouvez accomplir par vous-même.

Le coût relatif à l'entretien de la pompe à chaleur

Bien que vous soyez tenu de contacter régulièrement un professionnel qualifié, vous avez le champ libre concernant le contrat de maintenance qui vous semble le plus approprié. L’intégralité de la liste des travaux d’entretien est stipulée sur le contrat auquel vous avez souscrit.

Deux possibilités s’offrent à vous : souscrire un contrat d’entretien ou opter pour les visites ponctuelles d’un technicien.

Les visites ponctuelles

Comme nous l’avons expliqué, un suivi régulier est obligatoire de façon bisannuelle. Un entretien ponctuel aura donc lieu au minimum à cette fréquence. Dans ce cas, l’intervention de l’artisan qualifié coûte environ 150 €, auxquels s’ajoutent ses frais de déplacement.

Malheureusement, en cas de pannes inattendues, le prix d’une intervention non programmée est évidemment plus élevé…

Le contrat d'entretien

Pour vous préserver des coûts inopinés liés à d’éventuelles pannes, la souscription à un contrat d’entretien dans lequel les opérations de dépannage sont souvent incluses est une idée intéressante. Plus onéreuse, cette solution offre toutefois de solides garanties concernant la pérennité du système.

De plus, vous évitez les tracas inhérents à la programmation de rendez-vous, ceux-ci étant réalisés en amont.

Le prix d’un tel contrat varie de 200 à 300 € par an, en fonction de paramètres divers mentionnés dans le document (assistance sous 24 h, remplacement des pièces, etc.) et du type de PAC dont vous disposez.

Nous vous conseillons d’adhérer à une formule d’entretien auprès de l’installateur ayant procédé à la mise en place de votre PAC. L’inspection du matériel s’en trouvera bien plus aisée !

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du moment