Quel radiateur électrique choisir ?

Sommaire

1. Le convecteur

2. Le radiateur rayonnant

3. Les radiateurs à chaleur douce

     3.1. Les radiateurs à inertie sèche

     3.2. Les radiateurs à fluide caloporteur

1. Le convecteur

Il s’agit d’un radiateur électrique d’entrée de gamme. Sa technologie est très simple : celui-ci transforme l’air froid en air chaud par le principe de convection. L’air froid pénètre à travers une grille située en bas du radiateur pour être chauffé par une résistance électrique. Comme l’air chaud est moins dense que l’air froid, celui-ci s’élève dans l’espace. La chaleur va donc se déplacer en partie haute de votre pièce.

 

INCONVÉNIENT

La différence de température entre le sol et le plafond est de l’ordre de 6 degrés environ.

 

On va donc avoir tendance à augmenter la chauffe pour avoir une température semblable au plafond. L’inconvénient qui en découle est l’augmentation de la consommation d’énergie.

De plus, la chaleur procurée par un convecteur assèche la pièce. Lorsque le radiateur est éteint, la chaleur ne dure pas du fait de sa faible inertie. Nous vous conseillons d’utiliser un convecteur dans des petites pièces où l’isolation est bonne ou moyenne. Si l’isolation est faible, l’air chaud sera perdu et le convecteur aura peu d’effet.

2. Le radiateur rayonnant

Également appelé radiateur radiant. À la différence du convecteur, celui-ci ne chauffe pas l’air mais les corps de la pièce. Ce principe est équivalent au rayonnement du soleil sur la surface terrestre. La résistance placée dans le radiateur chauffe une plaque. Celle-ci va rayonner la chaleur à son tour dans la pièce. Cette même chaleur est stockée et rediffusée par les éléments solides comme les murs et meubles. Cette technologie ne crée pas de mouvement d’air. Elle permet d’éviter des déplacements de poussières incommodant dans la pièce.

AVANTAGE

Comme ce sont les corps qui sont chauffés et non l’air, vous ne perdez pas la chaleur lorsque vous aérez la pièce. Le radiateur rayonnant est destiné à des pièces plutôt ouvertes.

Il important de faire attention à ne pas bloquer le rayonnement par des objets ou meubles imposants. Assurez vous qu’il y ait au minimum un mètre d’espace libre devant le radiateur et vingt centimètres sur les côtés.

3. Les radiateurs à chaleur douce

Lorsqu’il s’agit de combiner confort et économie d’énergie, les radiateurs à inertie, appelés également «chaleur douce», sont se qui se fait de mieux. La valeur ajoutée dans ce type de radiateur réside dans la transmission de chaleur de façon parfaitement homogène, progressive et continue dans la pièce.

Ne provoquant pas de sensation de froid par périodes, ils assurent une chauffe continue même éteints grâce à leur grande capacité d’inertie, évitent une répartition de la chaleur stratifiée et ne dégagent pas la chaleur de façon agressive (la chaleur à proximité du radiateur ne dépasse pas 70°C à la différence des radiateurs rayonnants). Il existe deux types de radiateurs à chaleur douce : les radiateurs à inertie sèche ou à inertie fluide.

3.1. Les radiateurs à inertie sèche

Ces radiateurs possèdent un corps de chauffe qui est capable d’emmagasiner la chaleur (stéatite, fonte, céramique) pour pouvoir la restituer tout en douceur dans l’intégralité de la pièce. C’est la résistance placée dans ce corps qui lui procure cette chaleur. Nous vous conseillons les radiateurs avec corps de chauffe en stéatite (roche naturelle). C’est un des matériau qui a la plus grande capacité d’accumulation de la chaleur.

 

AVANTAGE

Certains de ces radiateurs à inertie offrent même une combinaison de plusieurs corps de chauffe pour un confort absolu. Il s’agit de radiateurs à double corps de chauffe. En effet, ils possèdent un panneau qui va permettre de chauffer la pièce très rapidement dans un premier temps. Puis dans un second temps, l’autre corps de chauffe (bloc de fonte, stéatite…) va prendre le relais pour procurer une chaleur douce et durable.

 

 Ils combinent donc la rapidité de mise en chauffe des radiateurs rayonnants avec la chaleur douce et durable des radiateurs à inertie.

3.2. Les radiateurs à fluide caloporteur

Ces radiateurs apportent un confort comparable au chauffage central. Le fluide caloporteur est chauffé par une résistante électrique. Ce fluide circule dans le radiateur de manière à produire une chaleur homogéne et douce.