Les recettes de peintures traditionnelles

Apprendre à préparer la peinture à l’argile

Recette de peinture traditionnelleLe domaine d’utilisation de l’argile est très vaste. Et si elle est connue notamment en tant que matière fondamentale dans la fabrication des mortiers ou des briques ; depuis des siècles, elle a également servi dans la peinture.

Voici comment préparer une peinture à l’argile : il faut avoir à sa disposition de l’argile en poudre que l’on peut trouver dans des magasins spécialisés. Mais les ingrédients suivants sont également nécessaires : une colle de farine qui aura pour rôle de donner une bonne adhérence à la pâte, de l’huile de lin ainsi que du blanc de Meudon. De l’alcool blanc et du vinaigre complètent le tout pour empêcher le développement des bactéries.

Quant à la coloration, on peut avoir recours aux colorants universels. Il faut cependant respecter une règle : les couleurs ne doivent pas excéder 5 % du mélange. Certains fabricants utilisent d’autres ingrédients tels que des cires, de la cellulose, des craies ou encore de la poudre de marbre.

La peinture à l’argile offre de nombreux avantages. 100% naturelle, cette peinture bio présente un pouvoir couvrant est assez élevé et peut atteindre jusqu’à 8 m2/l. Microporeuse, elle participe activement à la régulation de l’hygrométrie en stockant et déstockant la vapeur d’eau sur des murs perspirants.

Les vertus de la peinture à la chaux

Tout comme l’argile, la peinture à la chaux a également déjà traversé de nombreux siècles. Pourtant, il est encore très utilisé de nos jours.

Pour une recette de 2,5 litres, on utilise 250 grammes de chaux, que l’on mélange avec 1 litre de lait écrémé, 1/3 de litre d’huile de lin et 900 grammes de blanc de Meudon. Il ne reste plus qu’à ajouter du colorant naturel comme de la terre de Sienne à la pâte et elle sera prête. Avec ce 2,5 litres, vous pouvez peindre une surface de 30 mètres carrés.

Mais avant de peindre vos murs avec de la peinture à la chaux, il faut impérativement les lessiver. Il est également recommandé de boucher les fissures pour obtenir un résultat optimal.

L’utilisation de chaux hydraulique naturelle est suggérée pour les pièces exposées à l’humidité telles que la cuisine par exemple. À base de calcaire, elle peut contenir jusqu’à 20 % d’argile. La chaux aérienne, en revanche, peut servir dans les autres pièces. Cette matière a de nombreuses vertus. Non seulement elle régule l’hygrométrie, mais elle permet également aux murs de respirer. En outre, elle protège le parement des briques ou des pierres.