Interview de Grégory DAMOUR, notre Bricoleur du mois de novembre !

Grégory DAMOUR, notre bricoleur du mois de novembre

Grégory DAMOUR, professeur des écoles à plein temps, est notre Bricoleur du Mois de novembre. Il fabrique des meubles à la demande comme activité secondaire sous le statut d’auto-entrepreneur. Découvrez les raisons qui ont poussées ce bricoleur à avoir fait de sa passion un de ses métiers :)

Bonjour Grégory, pouvez-vous nous parler de votre passion du bricolage ? Comment est-elle venue ?

« Tout petit, j’ai pu voir mon père rénover la maison dans laquelle nous vivions et ainsi observer tout ce qu’il était possible de faire lorsqu’on s’en donne la peine. Puis à l’âge adulte, j’ai toujours eu une frustration lorsqu’il fallait faire appel à quelqu’un pour bricoler quelque chose. J’ai donc commencé à tenter de faire les choses par moi-même, les entretiens de ma voiture par exemple. J’ai constaté que beaucoup de choses étaient à notre portée. Cela apporte énormément d’avantages. Economiques, bien entendu, mais aussi une satisfaction personnelle et l’acquisition de compétences et de savoirs. Une fois arrivé dans ma maison, je me suis lancé dans le travail du bois, sans connaissances mais l’envie de créer des choses de mes mains même avec des défauts. Enfant les métiers du bois m’attiraient, maintenant c’est devenu une activité complémentaire. »

Pouvez-vous nous parler de cette activité, votre auto-entreprise « Chêne d’inspiration » ?

« Après m’être engagé dans le travail du bois pour des réalisations personnelles, mon entourage m’a demandé de réaliser certains objets ou meubles bois. Ainsi a germé l’idée de créer mon auto-entreprise tout en gardant mon emploi principal. L’intérêt est multiple. Je continue de progresser dans le domaine du bois grâce à des demandes variées, je rentabilise les machines et l’outillage de l’atelier et je prends beaucoup de plaisir à tenir entre mes mains un meuble qui n’existait qu’à travers les plans effectués sur ordinateur. Je souhaite que Chêne d’inspiration soit le reflet d’une personnalité. L’envie d’une part de donner une place plus importante au travail et aux matériaux de proximité avec des meubles réalisés avec des bois locaux (le bois a fait au maximum 70kms avant d’arriver dans l’atelier pour la grande majorité) et d’adapter au mieux les réalisations aux besoins du client. Dans l’avenir j’espère avoir des projets de plus en plus complexes et stylisés. Pourquoi pas m’associer à un(e) architecte d’intérieur. »

Quelles sont les réalisations que vous produisez le plus souvent ?

« Je réalise tout type d’objets ou de meubles en bois massif. J’aime pouvoir imaginer puis créer à l’aide de ce matériau vivant. »

De quel projet êtes vous le plus fier ? Pouvez-vous nous le présenter brièvement ?

« Je dirais que je suis fier de toutes mes réalisations. Non pas parce qu’elles sont parfaites, loin de là, mais parce que chacune d’entre elle m’ont fait progresser. J’ai commencé avec le cheval à bascule de mon fils fait à la scie sauteuse, puis une table basse à la scie circulaire assemblée par vis biaises, puis mes premiers meubles par tenons / mortaises, ma première incrustation, etc. Ainsi, les difficultés successives d’un projet à l’autre me font avancer. Mais si aujourd’hui je devais en choisir une, je choisirais les fauteuils de style scandinave qui malgré leur simplicité en apparence ne l’était pas tant techniquement pour moi. »

Quels sont vos 10 outils indispensables ?

« Les outils sont nombreux dans l’atelier. Il y a le gros outillage avec les machines stationnaires comme la dégauchisseuse, raboteuse ou la toupie qui me permettent de travailler le massif provenant de la scierie locale. Mais je ne pourrais pas travailler de la même façon sans mon électroportatif tel que la défonceuse ou la ponceuse et les outils manuels (rabots et ciseaux). En essayant d’en choisir 10, je vais dire : dégauchisseuse/raboteuse, scie à format (scie circulaire avant son arrivée), défonceuse, ponceuse roto-excentrique, scie sauteuse, mortaiseuse domino, perceuse, ciseaux à bois, rabots à main et cale à poncer. »

« N’hésitez pas à demander sur différents forums, le partage nous permet à tous de progresser ensemble. »

Qu’est-ce qui vous amène à commander chez Bricozor ?

« Je recherche de la quincaillerie de qualité mais aussi des outils et des consommables professionnels. J’ai été satisfait par le large choix de produits de grandes marques et le retour rapide que j’ai pu avoir suite à des questions sur certains produits. »

Quel est votre meilleur conseil de bricolage à partager ?

« Il faut prendre le temps de bien réfléchir à son projet mais ne pas avoir peur de se lancer. Y réfléchir jusqu’au bout (assemblage, quincaillerie, type de fixation, etc.) et imaginer comment on va s’y prendre avec l’outillage à disposition, c’est pour moi quelque chose d’essentiel pour un travail bien fait. N’hésitez pas à demander sur différents forums (comme sur lairdubois.fr pour le bois comme son nom l’indique), le partage nous permet à tous de progresser ensemble. »

Qu’avez-vous prévu comme prochain chantier / bricolage ?

« Je suis actuellement sur la construction de la cabane en douglas de mes enfants. Ce sera un plaisir de les voir l’aménager et jouer dedans. »

Nous remercions Grégory pour cette interview ainsi que pour ses photos qu’il a accepté de partager (à retrouver sur notre page Facebook et sur notre blog) !

Si vous aussi vous souhaitez partager votre passion pour le bricolage ou le jardinage, n’hésitez pas à nous envoyer vos réalisations ou nous faire part de votre volonté de participer à l’adresse suivante : erika@bricozor.com ;)

 

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *