Choisir un chauffe-eau : le guide Bricozor.com

Estimer ses besoins

Afin de choisir le type de chauffe-eau dont vous avez besoin, il est nécessaire d’estimer la consommation d’eau de votre foyer. Il faut savoir qu’en moyenne, un adulte consomme 50 à 80 litres d’eau chaude (40°C) par jour. Il est indispensable d’installer un chauffe-eau dont la capacité d’eau correspond aux besoins de votre foyer. Dans le cas où la capacité de stockage est sous-estimée, l’eau chaude sera en quantité insuffisante pour une utilisation confortable. Il en résulte également une sur-consommation d’énergie, car le ballon sera amené à chauffer plus souvent.

Quelle technologie choisir ?

On distingue trois grands types de chauffe-eau :

Le chauffe-eau à résistance blindée (encore appelé chauffe-eau à résistance thermoplongée)

C’est le modèle le plus courant. Ce type de produit propose des tarifs accessibles à tous, même aux plus petits budgets. La technologie employée sur le chauffe-eau à résistance blindée est proche du fonctionnement d’une bouilloire à thé. Une résistance en inox est située en bas de la cuve en acier du chauffe-eau. Celle-ci monte en température (environ 125°C) et diffuse progressivement la chaleur jusqu’à obtenir une eau à 65°C. Cette technologie présente un gros inconvénient. Comme la résistance est en contact direct avec l’eau, elle a tendance à s’entartrer rapidement dans les eaux chargées en calcaire. Le tartre amoindrit les performances, jusqu’à empêcher le fonctionnement de l’appareil. L’intérieur de la cuve d’un chauffe-eau est recouvert par une grosse couche de mousse qui permet une bonne isolation thermique. Cette isolation assure le maintien de la température de l’eau.Schéma d'un chauffe-eau blindé

Le chauffe-eau à résistance stéatite

La résistance stéatite représente une avancée dans le domaine du chauffe-eau. Au lieu d’être directement en contact avec l’eau, la résistance est logée dans un fourreau de protection. Le bénéfice de cette protection est double :

  • comme elle n’est pas en contact direct avec l’eau, la résistance ne s’entartre plus et fonctionne de manière optimale durablement. Dans le cas où il est nécessaire de changer la résistance, il n’est plus indispensable de vidanger le chauffe-eau.
  • la surface d’échange thermique du fourreau est beaucoup plus importante qu’avec une résistance blindée. La température de chauffe de la résistance est moindre (85°C) mais le résultat est identique à une résistance blindée. Il en résulte d’importantes économies d’énergies.

Chauffe-eau à résistance steatite

Le chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil qui combine une pompe à chaleur à un chauffe-eau traditionnel. Cet appareil dernière génération permet de réaliser jusqu’à 70 % d’économies d’énergie. Grâce à une pompe à chaleur, l’appareil récupère les calories présentes dans l’air pour les transmettre à l’eau par le biais d’un fluide calorigène. C’est le principe inverse d’un réfrigérateur. Au contact de l’air ambiant, le fluide se réchauffe et se transforme en gaz. Ce gaz est compressé et sa température va atteindre 90°C. Celui-ci est alors utilisé pour réchauffer l’eau. Au contact de l’eau, il se refroidit et retrouve son état liquide. Le cycle recommence en boucle et permet la production d’eau chaude à moindres coûts. Chauffe-eau thermodynamique

Protection de la cuve

Les chauffe-eau sont très sensibles à la corrosion, malgré leur cuve en acier émaillé. Nos gammes de chauffe-eau électriques font appel à deux technologies distinctes de protection contre la corrosion :

Il s’agit d’une anode en magnésium (anode sacrificielle) traversée naturellement par un faible courant électrique. Sous l’effet de ce courant électrique, l’anode se consume lentement, libérant des particules de magnésium sur les parois de la cuve. Cette protection est efficace mais temporaire. Il est en effet nécessaire de changer l’anode lorsque celle-ci est intégralement consumée. Avantage :

  • L’anode en magnésium présente sur nos modèles crée un dépôt protecteur si la conductivité est suffisante.

Limites :

  • La protection de l’anode en magnésium est limitée dans le temps.
  • Cette protection est ralentie dans les eaux dures, trop riches en magnésium. La protection est faible dans les eaux peu conductrices.

Cette technologie combine les avantages d’une anode en titane inusable et d’une anode magnésium. Elle s’adapte à toutes les qualités d’eau. Une anode en titane de grande dimension est disposée dans le bas de la cuve du chauffe-eau. Cette anode est recouvert d’une couche de magnésium. Un faible courant électrique traverse l’anode. Sous l’effet de ce courant, le magnésium est repoussé sur les parois de la cuve, formant un dépôt protecteur contre la corrosion. La protection est immédiate. Le dépôt protecteur est maintenu en place grâce au courant modulé qui traverse l’anode. Le titane étant un matériau inusable, le procédé fonctionne perpétuellement. Le dépôt protecteur se renouvelle continuellement par activation des particules de magnésium présente dans l’eau. La durée de vie de votre appareil est multipliée par deux.

Quelques notions sur la qualité de l’eau

La qualité de l’eau influe grandement sur la durée de vie de votre chauffe-eau.

  • eau équilibrée : peu entartrante et peu corrosive, la protection anti-corrosion fonctionne de manière optimale.
  • eau entartrante : forte concentration en magnésium, une eau qui dépose du tartre.
  • eau agressive : eau chargée en particules qui accélèrent la corrosion.